psychique-santecool

Lorsque l’on sait qu’un français sur cinq est ou sera touché par un trouble psychique au cours de sa vie, qu’il s’agit de la 3ème maladie la plus fréquente en France et la seconde en termes de handicap, il est dommageable que le gouvernement Ayrault ne l’ai pas retenu comme Grande Cause Nationale 2014.

Après de longs mois de mobilisation, le Gouvernement a annoncé sa décision. Le Label Grande Cause Nationale 2014, qui permet au projet retenu de bénéficier d’une visibilité institutionnelle et médiatique pour mener sa campagne annuelle, n’a malheureusement pas été décerné au Collectif pour la Santé Mentale et les Troubles Psychiques. C’est le projet de l’Engagement Associatif qui a été choisi par le Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault.

A travers cette décision, le Premier Ministre explique vouloir « valoriser et promouvoir le rôle des associations et de l’engagement bénévole au sein de la société ». En soutenant le projet de l’Engagement Associatif, le Gouvernement a pour objectif de « faciliter le bénévolat et favoriser l’emploi au sein de l’économie sociale et solidaire ».

Un français sur cinq souffre de troubles psychiques au cours de sa vie

En dépit de la déception générale, le projet n’est pas abandonné pour autant. En effet, le collectif ambitionne de poursuivre sa mobilisation en vue de soumettre un nouveau dossier pour obtenir le Label Grande Cause Nationale 2015. L’engouement autour de cette édition 2014 constitue un vrai motif d’espoir pour mener à bien ce projet qui tient à cœur aux nombreuses associations qui composent le collectif. De plus, les actions envisagées dans le cadre de ce projet devraient être maintenues pour l’année 2014, et permettront aux équipes de se mobiliser et d’offrir la visibilité nécessaire à la cause défendue par le collectif.

Sensibiliser à la réalité du quotidien des personnes en souffrance psychique et de leurs proches, le dépistage, favoriser l’accès et le suivi des soins, l’accompagnement, faire comprendre les enjeux de la santé mentale, autant d’objectifs que le collectif portera de nouveau pour convaincre le gouvernement d’en faire une Grande Cause Nationale.

La pétition, qui comptait 21 663 signataires lors du dépôt du dossier auprès du Premier Ministre, reste d’actualité. Le collectif encourage  chacun à relayer la campagne afin de récolter de nouvelles signatures pour faire grandir ce projet et en faire la prochaine Grande Cause Nationale en 2015.

Site web du Collectif : www.santementale2014.org