La-progression-du-moustique-tigre-s-accélère-santecool

La plateforme web Vigilance moustiques alerte sur cette accélération significative depuis 4 ans de la progression du moustique tigre en métropole, et sur la nécessité d’amplifier l’appel à la vigilance citoyenne dans les départements en vigilance orange

 

Les moyens mis en place : chaque année, la direction générale de la santé (DGS) lance le 1er mai le plan national anti‐dissémination contre la dengue et le chikungunya et concentre sa communication sur les départements où le moustique tigre est déclaré «implanté et actif» (signalés en rouge sur la carte actualisée vigilance moustiques 2015).

En 2015, 2 départements viennent grossir la liste 2014 (ci‐après): la Saône‐et‐Loire et la Savoie qui étaient jusque‐là en orange (moustique tigre ponctuellement interceté dans les années passées).
‐ En 2014, 18 départements étaient touchés :
– le Var,
– les Alpes Maritimes,
– les Bouches‐du‐Rhône,
– les Alpes de Haute Provence,
– le Gard,
– l’Hérault,
– le Vaucluse,
– le Lot‐et‐Garonne,
– les Pyrénées‐Orientales,
-l’Aude,
– la Haute‐Garonne,
– le Rhône,
– l’Ardèche,
– la Drôme,
– l’Isère,
– la Gironde,
– la Haute‐Corse
– et la Corse du Sud.

En 2015, 12 nouveaux départements se sont ajoutés dans la circulaire du Ministère de la Santé du 16 avril dernier. En tout ce sont maintenant 18 départements classés orange précisant la présence du moustique tigre :
– Paris,
– la Seine‐Saint‐Denis,
– le Val‐de‐Marne,
– le Loiret Cher,
– le Bas‐Rhin,
– le Haut‐Rhin,
– l’Yonne,
– la Côte‐d’Or,
– la Haute‐Loire,
– les Hautes‐Alpes,
– la Charente‐Maritime,
– la Vendée,
– les Deux‐Sèvres,
– les Landes,
– les Pyrénées‐Atlantiques,
– le Tarn
– et la Lozère.

En 2014,le moustique tigre avait été intercepté ponctuellement dans 8 nouveaux départements.
Dans ces départements signalés en orange en particulier, les veilles entomologiques et citoyennes doivent se poursuivre et s’intensifier.
Toutes les informations sont disponibles sur www.vigilance-moustique.com