Le budget de la Sécurité Sociale 2020 sera présenté ce jour par Agnès Buzyn, Ministre de la santé . Afin d’accompagner au mieux les patients après un cancer, l’annonce majeur concerne la création d’un forfait de soins remboursé par la Sécurité sociale. Explications.

Un suivi psychologique des malades de cancer quasi inexistant

Bon nombre de patients se sentent rassuré lors de leur parcours de soin tant à l’hôpital qu’à la clinique. Mais tout autre est leurs sentiments lorsqu’ils sont de retour chez eux : ils ont, alors la sensation d’être perdu, oublié et s’inquiètent pour leur santé. L’accompagnement post-médical, pourtant essentiel dans un traitement contre le cancer, a été l’oublié des politiques passées car jugé peu efficace.

Néanmoins il est important de comprendre que la lutte contre le cancer s’appuie sur trois points essentiels :

  • la prévention,
  • la rapidité du diagnostic,
  • et la qualité du traitement dont l’indispensable suivi psychologique suite au diagnostic.

Hélas, l‘accompagnement psychologique n’était, jusqu’à présent, pas pris en charge par la Sécurité sociale. Et le constat est sans appel : un nombre infime de personnes souffrant d’un cancer bénéficient, à ce jour, d’un réel suivi psychologique de l’annonce de la maladie par le médecin jusqu’au stade de la rémission. C’est ainsi que 57 %* des personnes interrogées estiment indispensable d’améliorer la prise en charge psychologique des patients et 97%* le jugent importants.

JIMP, nouvel acteur pour optimiser le suivi des malades du cancer

Que l’on soit, soi-même, atteint d’un cancer ou proche d’un malade, outrepasser le choc du diagnostic et de la période de rémission est un cap très éprouvant. Pour ce faire, dialoguer avec un psychologue spécialisé est une démarche essentielle afin d’aborder au mieux les différentes épreuves
rencontrées.
L’attente entre deux rendez-vous peut prendre des semaines. Le digital apporte une solution rapide lorsqu’il y a urgence. En effet, Internet est le troisième moyen d’information pour les malades atteints de cancer. C’est de ce constat qu’est née JIMP, une plateforme de mise en relation de malades et leur entourage avec un psychologue dédié formé à l’oncologie.

“Ce que fait JIMP sur la prise en charge psychologique, c’est fondamental. Pourquoi ? Parce qu’on sait que les patients ils ont besoin de cette prise en
charge dans le cadre d’un parcours d’une pathologie grave comme la cancérologie”, déclare Gerald Valette, chirurgien cancérologue au CHU de Brest.

JIMP, comment ça marche?

Il suffit de se rendre sur la plate-forme (jimp.fr) pour constater qu’il est très simple de contacter un psychologue oncologue diplômé et que celui-ci peut-être immédiatement disponible.

  • Un premier échange gratuit de 30 minutes est proposé avec un professionnel pour faire le point sur sa situation et ses besoins.
  • L’équipe de JIMP se charge par la suite de trouver le psychologue qui correspond parfaitement aux attentes du patient et la mise en relation est instantanée. Par ailleurs, tout est fait pour la fluidité des échanges, et ce quel que soit le support utilisé.
  • JIMP propose un forfait à partir de 49€ par semaine alors qu’une session de consultation traditionnelle en cabinet peut coûter entre 70 et 120€, pourquoi se priver d’un tel soutien ?

 

 

Sources : Étude IFOP pour la Ligue Contre le Cancer, 2008