Alors que la France vient de connaitre 25% de contamination à la Covid-19 en une semaine, une 7ème vague est à craindre. La cause : les nouveaux variants BA.4 et BA.5.

La Covid-19 est toujours présente. Et bien que les mesures sanitaires aient été énorméménet revues à la baisse depuis le mois de février, le virus circule toujours. Selon Santé publique France, 22 354 cas de Covid-19 ont été détectés en moyenne en France en France. Alors, se dirige-t-on vers une 7ème vague ?

Récapitulons : alors qu’aux mois d’avril et mai, les contaminations étaient extrêmement faibles (17 700 le 27 mai). Les raisons ?  La prolifération des nouveaux variants BA.4 et BA.5, les sous variants d’Omicron.

Qu’en est-il de la contagiosité des variants BA.4 et BA.5 ?

Les autorités sanitaires ont estimées à 18% de contamination au SRAS-Cov2 dus aux  BA.4 ou BA.5. Le reste des contaminations étaient toujours dues au BA.2. Mais BA.4 et BA.5 pourraient ainsi entrainer une 7ème vague du fait que d’après les experts le BA.5 est beaucoup plus contagieux (10 à 15% plus contagieux) que le BA.2 (lui-même très contagieux). D’où le fait qu’une large recrudescence des cas devraient survenir… dans les quinze jours a alerté l’épidémiologiste Catherine Hill sur BFM TV :

« On peut passer de 18% à 85% en quinze jours ! Donc on peut avoir plus que du BA.4 et du BA.5 dans deux semaines, et on ne sait pas du tout ce que ça va faire »

En ce qui concerne le taux d’incidence, à savoir le nombre de cas pour 100 000 habitants, il est actuellement de 196, alors que l’année dernière il n’était que de 100.

Les épidémiologistes insistent fortement à porter le masque dans les endroits clos (transports en commun, magasins,…), à reprendre les mesures barrières, à aérer.  Alors pour que cette 7ème vague soit la moins dangereuse et handicapante possible, les experts demandent à ce que de nouvelles campagnes de vaccination soient mises en place. Car comme l’a indiqué, également, Arnaud Fontanet « On s’attend à une reprise de l’épidémie. »