Un Conseil de défense sanitaire aura lieu ce jeudi matin à l’Elysée. Le gouvernement pourrait présenter un calendrier d’allègement des mesures contre le Covid-19.

Alors, que le professeur Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, avait affirmé, lundi 17 janvier sur France Inter que « La décrue a commencé », en début de semaine, les autorités sanitaires ont observé un rebond important des contaminations en France.

Un sous-variant d’Omicron inquiète la communauté scientifique

D’après le professeur Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l’Institut de Santé globale à l’université de Genève, ce rebond très récent des contaminations pourrait avoir été causé par un nouveau variant du Covid-19 : le « BA.2 ». Il s’agirait d’un « sous-variant » d’Omicron. Majoritaire au Danemark, celui-ci pourrait relancer la 5e vague de Covid-19 dans l’hexagone. D’où la grande préoccupation de la communauté scientifique.

A l’issue du Conseil de défense sanitaire, ce jeudi 20 janvier, le porte-parole du gouvernement a déclaré que « Selon les données de Santé Publique France, il y a aujourd’hui 15 fois moins d’admissions en soins critiques parmi les personnes contaminées qu’en mars 2021, c’est grâce à la vaccination« .

Mais que l’épidémie est en expansion : « La situation est encore tendue. Le nombre d’hospitalisations et le nombre de cas détectés est encore en sensible augmentation » a expliqué Gabriel Attal ce jeudi. « L’épidémie est encore en expansion« .

« Pour vous donner une idée, la probabilité qu’une personne soit positive dans un évènement qui rassemble 50 personnes est de l’ordre de 96%« , a-t-il déclaré.

Un allégement des mesures ?

Malgré cette nouvelle flambée des contaminations, le gouvernement envisagerait d’alléger les mesures sanitaires. Selon franceinfo, Emmanuel Macron « veut établir un agenda, esquisser des perspectives« et indiquer des dates afin d’ assouplir les jauges et le télétravail. Le Président de la République souhaiterait aussi « pointer un horizon » aux discothèques fermées depuis le 10 décembre.

Dans Libération, des sources pochent du gouvernement confirment ces options :

« On devrait demander aux Français encore deux semaines d’efforts avant de lever des restrictions« .

« On veut donner un peu de visibilité, d’autant que les gens en ont marre. On va dire que si les conditions s’améliorent, dans une ou deux semaines on lèvera des restrictions« , ajoute le second.

Le télétravail continuerai

Mercredi 19 janvier, la ministre du Travail Élisabeth Borne a indiqué aux partenaires sociaux que le gouvernement proposait de prolonger « pour encore deux semaines » la règle prévoyant trois jours minimum de télétravail par semaine face au Covid-19.

 

Le Premier ministre Jean Castex et Olivier Véran présenteront ce jeudi soir « un calendrier précis, détaillé de levée progressive » des restrictions.