Amis parisiens, sachez que dès demain, il ne vous sera plus possible de vous faire livrer des plats ou de l’alcool passé 22 heures. Début d’un couvre-feu?

A partir de vendredi 6 novembre, entre 22 heures et 6 heures, il ne sera plus possible de se faire livrer des plats ou de l’alcool a indiqué la préfecture de police (PP). « Les services de police ont constaté, particulièrement en soirée et pendant la nuit, des déplacements et des regroupements de personnes (livreurs, clients…) dans et aux abords de ces établissements. De plus, la vente à emporter de boissons alcooliques, notamment par des épiceries de nuit, est susceptible de favoriser des regroupements nocturnes, sans respect des gestes barrières, sur la voie publique, voire dans la sphère privée », précise-t-elle.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, avait déjà annoncé dans la matinée la fermeture de :

  • « certains débits de boissons »,
  • certaines épiceries et la restauration à emporter dès 22 heures,
  • et interdit des « attroupements » constatés dans les rues de la capitale.

Résultat, demain vendredi 6 novembre, à 22 heures, les épiceries, restaurants ou bars proposant de la nourriture à emporter, les « débits de boissons » «  seront fermés parce que, dans un certain nombre de cas, il y a eu des débordements », avait déclaré la maire de Paris. Est-ce une sorte de couvre-feu? «  Je ne sais pas si c’est un couvre-feu parce que ça ne concerne pas toutes les activités de la ville  », a-elle ajouté.

L’État va prendre en charge les frais d’expédition des livres pendant le confinement, annonce le gouvernement

Autre nouveauté : l’état prendra en charge les frais d’expédition des libres envoyés durant le confinement : « Ce dispositif permettra aux libraires de ne facturer à leurs clients que les frais de port au tarif minimum légal, soit 0,01 euro« , expliquent dans un communiqué les ministres de l’Économie, Bruno Le Maire, et de la Culture, Roselyne Bachelot. Les librairies concernées, « répondant aux critères de taille TPE et PME et dont la vente de livres neufs est l’activité principale », devront déposer des demandes de remboursement.