Comment-reconnaître-un-manipulateur-et-le-mettre-en-échec-santecool

Qu’est-ce qu’un manipulateur? Quel est son profil type? Comment le reconnaître?  Quelles sont ses cibles favorites? Autant de questions qui, après avoir lu notre article vous permettront d’y répondre et d’y faire face.

 

Premier point, et important, le manipulateur que l’on peut comparer à une sorte de vampire n’a évidemment pas la tête de l’emploi. Parfois, comble d’ironie, il se débrouille habilement pour qu’on le prenne pour la malheureuse victime de sa proie ! Dans le livre culte de Bram Stoker, Monsieur le comte Dracula n’a pas l’horrible apparence que lui prêtent les cinéastes! Et l’escroc n’est-il pas crédible… pour accomplir ses méfaits ? Mais il ne faut pas voir des vampires partout, des désormais trop fameux pervers narcissiques, quoique tout le monde puisse être manipulateur, à l’occasion… les terribles kapos des camps de la mort étaient parfois des gens très ordinaires.

Le pervers, le vrai vampire, est celui qui fait constamment le mal par plaisir, pour jouir du malheur qu’il inflige à ses proies. Le fait que les vampires soient peu nombreux, ne diminue en rien le danger qu’ils représentent. Un manipulateur ne peut exister qu’en brisant les autres, en les vidant de leur substance psychique, comme le vampire qui se nourrit du sang de ses proies. Le vampire ne se remet jamais en question et ne ressent aucune culpabilité parce qu’il ne se reconnaît pas dans le miroir. Pour masquer son absence d’estime de soi, il lui faut humilier, ridiculiser, démolir l’autre. Le manipulateur ignore la compassion et le respect de l’individu. Il est prêt à tout pour obtenir le pouvoir, ultime compensation à son profond sentiment d’infériorité. Comme le comte Dracula, il fascine et fait peur à la fois. Il sait manipuler et amener l’autre à faire ce qu’il désire, à le transformer en zombie, à en faire sa chose. Lorsqu’il saisit une proie, il ne la lâche que lorsqu’elle est hors d’état de lui nuire. Et c’est sans état d’âme qu’il s’acharne ensuite sur une autre personne. Le manipulateur pervers est bien intégré socialement et donne souvent l’image d’un être parfaitement équilibré.

Les manipulateurs font du mal parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement pour exister. C’est ainsi qu’ils trouvent leur équilibre. Ils ont eux-mêmes été blessés dans leur enfance et essaient ainsi de se maintenir en vie. N’est-ce pas en ayant été mordu par un vampire qu’on risque de le devenir ? Ce transfert de douleur leur permet de se valoriser aux dépens d’autrui. Ils choisissent très souvent des personnes pleines de joie de vivre, ce dont ils manquent profondément, et les vampirisent, mais ils repèrent aussi les cibles fragiles.

 

Êtes-vous confronté à un manipulateur ?

 

Dans son ouvrage, Les manipulateurs sont parmi nous, Isabelle Nazare-Aga répertorie 30 caractéristiques. Si vous obtenez au moins 14 caractéristiques à ce test, vous êtes confronté à un manipulateur.

1. Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l’amitié, de l’amour, de la conscience professionnelle
2. Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes
3. Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions
4. Il répond très souvent de façon floue
5. Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations
6. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes
7. Il fait croire aux autres qu’ils doivent être parfaits, qu’ils ne doivent jamais changer d’avis, qu’ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions
8. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l’air, dévalorise et juge
9. Il fait faire ses messages par autrui
10. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner
11. Il sait se placer en victime pour qu’on le plaigne
12. Il ignore les demandes même s’il dit s’en occuper
13. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins
14. Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert
15. Il change carrément de sujet au cours d’une conversation
16. Il évite ou s’échappe de l’entretien, de la réunion
17. Il mise sur l’ignorance des autres et fait croire en sa supériorité
18. Il ment
19. Il prêche le faux pour savoir le vrai
20. Il est égocentrique
21. Il peut être jaloux
22. Il ne supporte pas la critique et nie les évidences
23. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres
24. Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui
25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé
27. Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous
28. Il produit un sentiment de malaise ou de non liberté
29. Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d’autrui
30. Il nous fait faire des choses que nous n’aurions probablement pas faites de notre propre gré

Quelques exemples de manipulateurs

1. Le manipulateur sympathique
Il offre l’image d’une personne bien dans sa peau. Ce masque est le plus fréquent et le plus dangereux parce qu’il dissimule parfaitement le jeu du manipulateur.

2. Le manipulateur séducteur
Il possède un charme indéniable, charme qu’il entretien par le mystère ce qui a pour but de fasciner son entourage. Il prend ce qu’il souhaite des autres mais n’offre rien d’autre que de la flatterie. La séduction passe chez lui par une volonté de dominer l’autre.

3. Le manipulateur soi-disant altruiste
Au début de la relation, il est très serviable, couvre de cadeaux sans même qu’on le lui demande. Avec lui, l’échange est impossible. Puis, les rôles s’inversent. La manipulation entre alors en jeu.

4. Le manipulateur cultivé
Il se montre méprisant envers ceux qui ne possèdent pas les mêmes connaissances que lui. Le manipulateur cultivé s’exprime sur le ton de l’évidence et monopolise la parole. Quasiment personne n’ose lui poser de questions. Si quelqu’un tente, néanmoins de lui demander des explications, il se montre surpris, évasif ou irrité.

5. Le manipulateur soi-disant timide
Ce manipulateur est rare et difficile à déceler. Derrière une image de faiblesse, de vulnérabilité, de soumission, il déclenche subtilement les conflits.

6. Les manœuvres du manipulateur se développent à bas bruit et s’avancent diaboliquement masquées. Dans un tel silence, les victimes ont beaucoup de mal à identifier ce qui leur arrive.

7. Les reproches sont sans fondement et cette absence de raison fragilise la victime. Celle-ci se met à douter d’elle-même.

Les attaques sont souvent :
– secrètes
– individualisées,
– répétées
– dévalorisantes
– humiliantes

 A lire

Petit traité de manipulation à l’égard des honnêtes gens, Robert Vincent Joule, Jean-Léon Beauvois – PUG, 21 euros

ABC de la victimologie, Sophie Madoun, Gérard Lopez – Éditions Grancher – 20 euros

Les manipulateurs sont parmi nous, Isabelle Nazare-Aga- Éditons de L’Homme -22 euros

Sophie Madoun