Lancement-d-un-site-dédié-à-l-allergie-aux-protéines-du-lait-santecool

Créé en partenariat avec l’AFPRAL (Association Française pour la prévention des allergies), membre de l’EFA (Fédération Européenne des associations d’allergiques), le site de sensibilisation www.allergieaulaitdevache.fr. apporte des conseils sur cette pathologie encore trop difficilement diagnostiquée.

L’allergie aux protéines du lait de vache est l’une des allergies alimentaires les plus fréquentes chez les nourrissons et les jeunes enfants en France.

On estime qu’en France, l’allergie aux protéines du lait de vache (APLV) concerne 2 à 7 %1 des enfants en bas âge, soit environ 40 000 d’entre eux. En effet, 3 % des foyers avec des enfants de moins de 3 ans sont concernés par l’APLV, qu’elle soit diagnostiquée ou non.
Si l’enfant est allergique au lait, son système immunitaire répond anormalement au contact des protéines de lait de vache et les identifie comme un allergène, ce qui provoque une réaction allergique.

Les symptômes de l’allergie aux protéines de lait

Ce phénomène peut être à l’origine de symptômes immédiats mais également retardés jusqu’à plusieurs jours après avoir consommé les produits laitiers ou les aliments à base de lait de vache.
Les symptômes retardés ne font que compliquer le diagnostic, et l’APLV est une source d’inquiétude pour la majorité des parents concernés.
Par ailleurs, l’allergie aux protéines du lait de vache peut se manifester par divers symptômes souvent similaires à ceux d’autres maladies. Il peut s’agir de coliques, de réactions cutanées, de problèmes digestifs et même ressembler à un rhume des foins.

Au cours d’une récente enquête réalisée auprès de parents d’enfants atteints par cette pathologie, près de la moitié ont consulté leur médecin au moins quatre fois avant que le diagnostic final soit posé et près d’un tiers a effectué entre cinq et vingt consultations.2

En moyenne, le diagnostic d’allergie aux protéines du lait de vache est délivré plus de deux mois après l’apparition des symptômes. Les parents évoquent deux périodes de grande inquiétude : les étapes préalables au diagnostic et la diversification alimentaire de leurs enfants.

Afin d’aider les parents déstabilisés par l’APLV, en recherche active d’informations parfois difficiles à collecter, Mead Johnson Nutrition les accompagne au quotidien en leur proposant un site complet pour gérer l’APLV de leurs enfants. Mead Johnson Nutrition met également à disposition la chaîne YouTube « Est-ce une allergie aux protéines du lait de vache? » qui donne accès à des informations pédagogiques sur l’APLV.
https://www.youtube.com/channel/UCbGrrHgWJwbmad8_HAx_Etw/feed

Le site internet dédié à cette pathologie, apporte à la fois des conseils afin d’évaluer les symptômes liés à l’allergie aux protéines du lait de vache auprès des enfants pour lesquels elle n’a pas encore été diagnostiquée mais aussi des informations générales, des idées de recettes ou encore des suggestions pour vivre avec l’ APLV des nourrissons et jeunes enfants.

Pour tout savoir sur l’allergie aux protéines du lait de vache, rendez-vous sur www.allergieaulaitdevache.fr

Réf :

1. Dupont C, Chouraqui JP, De Boissieu D, et al: ”Prise en charge diététique de l’allergie aux protéines du lait de vache”, Arch.Dis.Child.,2007 ;92 : 902-8 ;

2- Enquête on line auprès de 998 mamans d’enfants de 0 à 3 ans concernées par l’APLV, institut des mamans déc. 2013.