Ca y est,  c’est l’été. Il fait beau. Les cris de la mer nous appellent. Et ceux des petites ; et plus grosses bêtes ; aussi ! Comment se protéger contre ces bobos dont on se passerait bien ? Explications.

 

Les piqûres d’insectes constituent une nuisance et/ou véhiculent de redoutables maladies. C’est le cas notamment des tiques ou des moustiques qui peuvent transmettre le paludisme, la fièvre jaune, le chikungunya ou la dengue. Ces maladies représentent de véritables dangers pour la population.

Les moustiques

bestiolesAh les moustiques, dès que la température grimpe ils sont partout !

Ce sont majoritairement les femelles qui alimentent leur descendance. Elles injectent, à l’aide d’une trompe télescopique, une petite quantité de salive (qui contient les agents responsables de l’effet inflammatoire) avant d’aspirer environ 1 ml de sang. C’est ce sang qui permettra aux œufs de se développer, et donc de donner naissance à de nouveaux moustiques.

En métropole, le moustique tigre s’est installé et développé de manière significative. En effet, un arrêté ministériel a été publié début avril dans le journal Officiel, qualifie l’Aquitaine, es Alpes Maritimes, le Var, les Bouches du Rhône de « départements où les moustiques constituent un danger pour la santé des populations ». S’il n’y a pas d’épidémie de dengue ou chikungunya à ce jour, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) reste très vigilante.

Nos coups de cœur

– Le bracelet Pikanou est le must pour chasser ces satanés moustiques. En plus ils sont ultra tendances avec leurs formes et couleurs à choisir selon son style et ses envies. Doux et délicatement parfumés, il est rechargeable. On ne s’en passe pas !

19,95 euros – www.pikanou.com

– À glisser dans toutes les valises de l’été, les produits de la gamme Moustidose sont utilisables par toute la famille. Doux et délicatement parfumés, ils offrent jusqu’à 12H de protection contre les moustiques.

C’est nouveau ! Cinq sur Cinq®, lance un spray vêtement. C’est une nouvelle solution pratique, efficace, économique, sans odeur, bien tolérée, pour protéger les petits à partir de 2 ans et les grands contre les moustiques et les tiques en toute circonstance ! le spray est efficace contre les 3 grandes familles de moustiques représentés en France et à l’étranger (Culex, Aèdes – mieux connu sous le nom de « moustique tigre » – et Anophèles), mais aussi, et c’est une excellente nouvelle, contre les tiques !

Disponible en pharmacie, 11,90 €

MoustiKologne de Marque Verte: Il existe aujourd’hui des répulsifs qui permettent de se protéger des piqûres d’insectes. Marque Verte veille rigoureusement à la qualité de ses produits. Ainsi, l’OMS recommande les produits MoustiKologne car ils présentent un bon profil toxicologique et une excellente tolérance. Ils sont en effet à base de R35 35 et d’icaridine, deux répulsifs jugés non nocifs par les services de santé, contrairement au DEET.

Les guêpes, abeilles et frelons

bestioles Tout d’abord, sachez que seule l’abeille éjecte son dard. Donc inutile de tenter de vous acharner sur la zone piquée, gonflée et douloureuse. Si l’un d’entre eux décident de se poser sur vous et de vous piquer, désinfectez la zone avec un antiseptique incolore afin d’évaluer l’évolution de la piqure.

Par contre, si vous avez été piquée par une abeille retirez le dard avec une pince à épiler. Et surtout pas avec une pompe à venin ! et attention aux remèdes de grand-mère : ne frottez en aucun cas votre peau et ne mettez surtout pas de vinaigre sur la blessure.

 

 

 

Les tiques et aoûtats

Ils n’ont d’autre choix que de se nourrir de sang pour survivre : ce sont des hématophages !

BESTIOLES Les tiques ne provoquent ni douleurs ni prurit. Il s’accroche sans que l’on s’en aperçoive sous la peau et peut y rester plus de douze heures. Il faut être très vigilant car elle peut provoquer des virus et entrainer une encéphalite ou la maladie de Lyme ; une maladie orpheline. Mais rassurez-vous cela reste rare !

Que faire pour s’en débarrasser ? Procurez-vous un tire-tique ou retirez délicatement, avec une pince à épiler ; et désinfectez. Si vous ressentez une fatigue inexpliquée, de la fièvre, des rougeurs ou des douleurs musculaires, consultez immédiatement un médecin.

Attention : ne retirez jamais la tique en pinçant votre peau avec vos mains car la tête ne sortira pas !

bestioles Les aoûtats : On trouve ces petites araignées rouges dans l’herbe. Elles se nichent dans les parties humides du corps (les aisselles, derrière les genoux, l’aine,…). En cas de piqure, rincez la partie à l’eau froide, afin de limiter les démangeaisons. Si cela ne suffit pas, appliquez une pommade apaisante et, si besoin est, désinfectez.

Par contre, ne grattez surtout pas jusqu’au sang sous peine de voir apparaitre une surinfection des lésions.

 Notre coup de cœur

Insect Ecran est aujourd’hui le leader des répulsifs en pharmacie(1), et propose les meilleurs actifs, aux meilleures concentrations, adaptés à tous les usages. Insect Ecran suit les recommandations des plus grandes autorités en parasitologie et des autorités de santé. Insect Ecran est prescrite dans les centres de vaccination internationale et est utilisée par l’Armée de Terre pour ses missions à l’étranger(3).

1- IMS Sorties consommateurs 2010

2- En zone à risque de maladie grave à transmission vectorielle

3- Appel d’offre obtenu en 2009 / Produits Vêtements

Spécial Tiques et aoûtat: Agiter avant emploi puis pulvériser sur les chaussettes, les bas de pantalons et les manches – à partir de 2 ans –

Les méduses

bestioles Les méduses piquent par l’intermédiaire de cellules urticantes placées sur leurs tentacules. Leurs piqûres se traduisent par une sensation de brûlure locale au niveau de la zone de contact avec l’animal. Cette douleur augmente puis s’accompagne d’un érythème qui va s’aggraver au fil des heures pour devenir une éruption violacée.Et sachez que même si vous la constatez morte : elle pique !

Dès que vous avez été en contact avec une méduse, mettez du sable chaude sur la zone irritée et enlevez les cellules irritantes à l’aide d’un gant ou d’une pince à épiler. Puis, rincez-vous dans la mer et, en cas de douleur prenez du paracétamol. Si vous constatez qu’une infection se développe consultez un médecin.

Attention : ne faites surtout pas un garrot ! Et n’utilisez pas d’eau douce pour vous soulager : le venin en serait activé.

Notre coup de cœur :

After Pick® est le produit leader aux Etats-Unis et dans la plupart des 45 pays où After Pick® est disponible. Il neutralise l’acidité des piqûres. Il procure un soulagement rapide et durable de la douleur, des démangeaisons et éventuelles enflures. Son plus : il soulage et calme rapidement la peau en cas de piqûres ou morsures de guêpes, d’abeilles, de moustiques, de fourmis, de méduses et d’orties. After Pick® Kids fabriqué à base d’ingrédients naturels est la version équivalente adaptée aux enfants et aux peaux sensibles.                                         

 After Pick® Xtra: 6,45 euros

After Pick® Kids : 6,95 euros en pharmacie et sur www.freesante.com.

Les oursins

bestioles Ces petites boules piquantes provoquent :

– rougeurs,

– inflammations,

– saignement,…

Dès que vous avez été en contact avec des oursins, aspergez la zone blessée avec de l’eau tiède durant au moi s 20 minutes. Puis désinfectez avec de la Bétadine. Enfin, essayer d’enlever les épines ; très délicatement pour ne pas les casser ; avec une pince à épiler et désinfectez à nouveau. Si vous n’avez pas pu retirer toutes les épines versez du vinaigre afin de les dissoudre plus facilement. Et pour terminer, appliquez une pommade anti-inflammatoire deux fois par jour. Bien entendu, évitez durant quelques jours de trop marcher.

En cas de surinfection ou de fièvre, consultez immédiatement un médecin et faites un rappel antitétanique.

  

 A lire aussi : http://santecool.net/meteo-des-moustiques-la-saison-demarre/