L’hypocrisie de l’état face au tabac

 L-hypocrisie-de-l-état-face-au-tabac-santecool

L’instauration du paquet neutre : une mesure peu dissuasive qui justifie l’augmentation des taxes. La mesure appliquée en 2013 en Australie n’a quasiment pas eu d’effet sur les ventes de tabac. La stratégie marketing de l’État et de ses alliés rapporte 14 milliards d’euros de taxes, somme supérieure au déficit de la Sécurité sociale. Il est temps de réagir!

Dès lors où le paquet de cigarette figure derrière la caisse des débits de tabac, qu’il soit neutre ou pas, comment peut il échapper à la vue du consommateur qui pour de nombreux autres services est amené à pénétrer dans un lieu où le tabac est vendu ?

L’État qui dans le même temps prétend durcir les mesures contre le tabagisme pour justifier l’augmentation des taxes sur le tabac, profite donc de la publicité de la FDJ et du PMU. La stratégie marketing de l’État et de ses alliés rapporte 14 milliards d’euros de taxes, somme supérieure au déficit de la Sécurité sociale que supportent les citoyens et les entreprises au détriment de leur pouvoir d’achat et de leur productivité. Pour faire cesser cette hypocrisie, il existe un moyen simple : faire appliquer la loi dite « EVIN ».

Comment ?
La loi EVIN interdit la publicité directe et indirecte en faveur des produits du tabac. Les liens, juridique et financier, existant entre l’État, la FDJ et le PMU, rendent illégale toute publicité en faveur des jeux et des paris hippiques en l’état du mode de distribution des produits du tabac.

Une alternative permettant un meilleur contrôle des ventes de cigarettes a été proposée à la Direction des Douanes qui s’y est opposée de peur de perdre des revenus liés aux taxes sur les ventes de tabac, avec pour seul argument l’absence d’évaluation des conséquences sanitaires.

Une plainte déposée en mai 2013 par SOS TABAC étant restée sans suite, SOS TABAC a chargé ses conseils de préparer une deuxième plainte avec constitution de partie civile pour faire cesser toute publicité indirecte.

Pour aller plus loin :
www.sostabac.com

Share Button