Des solutions naturelles contre la déprime

Des-solutions-naturelles-contre-la-déprime-santecoolMorosité, baisse d’entrain et de moral, difficultés de concentration, manque de sommeil et d’appétit… la grisaille et le mauvais temps semblent influer sur l’humeur d’une grande partie de la population. La dépression hivernale est une maladie récurrente qui survient chaque année, au début de l’automne, pour disparaître spontanément au printemps. Voici les méthodes naturelles qui ont fait leur preuve!

LA LUMINOTHÉRAPIE POUR CHASSER LA DÉPRESSION HIVERNALE

Cette déprime est observée le plus souvent dans les pays où le taux d’ensoleillement est le moins élevé. Ceci accrédite la thèse selon laquelle le
manque de luminosité est en cause dans ce type particulier de dépression. La lumière agit en effet sur la production de sérotonine, cette hormone responsable des cycles veille/sommeil et qui régularise notre humeur. Outre les traitements classiques, reposant sur la psychothérapie et certains médicaments, il est essentiel de combler le manque de lumière. C’est dans ce but qu’a été inventée la luminothérapie, également appelée luxthérapie ou photothérapie. Proposée dans 20 centres spécialisés en France, son principe est d’exposer l’organisme à une lampe spécialement étudiée pour offrir un maximum de lumière (10 000 lux).
À raison d’une demi-heure par jour, assis à quelques centimètres de la lampe, la dépression disparaît en moins de 15 jours. Si la luminothérapie est efficace pour traiter la dépression hivernale, elle pourrait aussi prévenir le mal. Des cures de luminothérapie dès le début de l’automne pourraient ainsi chasser le coup de blues et son cortège d’idées noires.

LA VIE EN ROSE AVEC LA CHROMO-THÉRAPIE

La chromo-thérapie est censée nous faire profiter de tout le spectre basique des couleurs. Chacune d’elle offrirait ainsi des bienfaits spécifiques. Dans la vie quotidienne, on parle des couleurs comme si elles avaient une signification : la vie en rose, vert de rage, époque dorée…Il semblerait que chaque couleur ait un sens et une interprétation presque universelle. Les couleurs sont la partie visible des radiations de la lumière, pour l’œil humain.
Comme tous les sens, la vue influe particulièrement sur le système nerveux. Pour les adeptes de la chromo-thérapie, les couleurs pourraient calmer ou même augmenter l’énergie vitale, ou encore corriger certains troubles. La chromo-thérapie utilise huit couleurs. Chacune ayant sa propre signification ainsi le jaune serait un antidépresseur efficace et le bleu indiqué pour l’insomnie, la fatigue psychique et le stress…
Lors du traitement, les couleurs sont dirigées sur les points névralgiques, de même que lors d’une séance d’acupuncture, mais les aiguilles sont ici remplacées par un rayon de couleur. Il s’agit de stimuler le point d’énergie et de le remettre en route grâce à la propriété spécifique de chaque couleur.

LES FLEURS DE BACH LES ÉNERGIES DES FLEURS SAUVAGES

Les célèbres élixirs floraux doivent leur nom au médecin britannique Edward Bach (1886-1936). Ce médecin non traditionaliste, amoureux de la nature, comprit dès le début du 20e siècle que certaines maladies étaient directement tributaires de la personnalité des patients. Il pensait en effet que les différentes pathologies physiques affectant l’être humain étaient liées à un déséquilibre émotionnel (stress, jalousie, baisse de moral…) et pouvaient être traitées grâce aux énergies vibratoires de fleurs sauvages. Le Dr Bach a répertorié 38 fleurs correspondant chacune, selon lui, à un état d’esprit particulier. Il les a rassemblées au sein d’élixirs floraux appelés « Fleurs de Bach« . A base de fleurs d’arbre et de fleurs sauvages, les Fleurs de Bach soignent non pas la maladie, mais l’individu, en corrigeant ses émotions négatives. C’est ainsi que la fleur de l’Orme (Elm) va agir sur la tristesse ou le découragement en développant une qualité de vaillance et d’optimisme ou que le chèvrefeuille (Honeysuckle) va faire du bien à ceux qui souffrent de nostalgie… En traitant les déséquilibres émotionnels, ces élixirs améliorent les conditions physiques. Contrairement aux huiles essentielles, il n’y a pas de molécule chimique dans les élixirs floraux. C’est l’empreinte végétale d’une fleur qui est transmise dans l’eau, mais son mode d’action est encore mystérieux.

LES PLANTES, UNE RÉPONSE AU STRESS ?

Presque tous les produits utilisés par les hommes pour soulager leurs maux ont trouvé leur origine dans le végétal. « la nature est le médecin des malades »( Hippocrate IVe siècle av JC). En 2011, 63% des Français plébiscitent la phytothérapie, selon un sondage de la Sofres. Mais l’utilisation des
plantes n’est pas anodine. Il est donc toujours indispensable de prendre l’avis de professionnels. Anxiété, stress, les plantes peuvent apporter une réponse. Quelques exemples :

  • Le Millepertuis, un antidépresseur végétal et naturel pour les troubles de l’humeur, une baisse de moral, ou de l’anxiété. Plusieurs études cliniques ont démontré leur efficacité dans le traitement de la dépression légère à modérée.
  • La Valériane, permet de réduire la nervosité et l’agitation liées au stress.
  • L’Escholtzia possède des propriétés calmantes, antispasmodiques, anxiolytiques et légèrement analgésiques.
  • La Mélisse, utilisée traditionnellement pour lutter contre l’agitation nerveuse, le stress et aider à recouvrer le sommeil.

 

LA MÉDITATION, A L’ÉCOUTE DES AUTRES ET DE NOUS MÊME

La méditation est largement recommandée pour ses bienfaits dans les cas d’anxiété et de stress. Le fait de prendre un temps pour que la conscience du corps et de son bon fonctionnement imprègne l’esprit est primordial dans le processus méditatif. Grâce au travail de relaxation que l’on impose au corps et à la régularisation respiratoire qui en découle, les tensions accumulées dans l’organisme se résorbent doucement pour finir par disparaître complètement. Dans une perspective purement laïque, on peut, intégrer la méditation dans ses pratiques d’hygiène quotidienne. Méditer revient alors à offrir à l’esprit les soins que l’on prodigue habituellement au corps. Méditer veut dire « devenir un témoin », pour simplement observer les pensées, les émotions et les sensations physiques qui sont en nous. Elle peut grandement améliorer notre capacité de concentration et nous prédispose à l’écoute des autres aussi bien que de nous même.

COMBATTRE LA DÉPRIME AVEC LES OMÉGA 3

Les Oméga 3 semblent avoir un effet contre les troubles de l’humeur modérés. Notre cerveau est en effet constitué d’au moins 5% d’oméga-3, d’où leur importance quand il s’agit de notre équilibre nerveux. Quand le moral vire au blues c’est le moment de compléter ses apports en oméga 3. Les oméga-3, et en particulier l’EPA (acide éicosapentaénoïque), permettraient de ralentir la production de cortisol, l’hormone du stress. Les poissons d’eau froide (maquereau, anchois, sardine, hareng, morue, thon, haddock, truite, saumon) contiennent des oméga-3 en grande quantité. Les légumes verts contiennent des oméga-3 sous la forme d’ALA en très petites quantités. Mais, pour profiter au mieux des effets de ces acides gras, notre organisme doit bénéficier d’importants apports en antioxydants, dont les fruits et légumes sont bien pourvus. Les huiles de colza et de lin ou encore les noix sont bien riches en oméga 3 ALA.

Share Button