Est-ce enfin la fin des maladies ? Le docteur Laurent Schwartz soutient cette thèse dans son nouvel essai La fin des maladies ?, publié aux Liens qui Libèrent. Découverte.

Le docteur Laurent Schwartz a consacré sa vie à l’étude du cancer et au soin des malades, en France et aux États-Unis. Après son précédent ouvrage à succès Cancer : un traitement simple et non toxique, Thierry Souccar éditions, voici le récit de son parcours et de ses découvertes cruciales qui remettent fondamentalement en cause notre manière de considérer et de soigner les maladies.

Laurent Schwartz estime qu’il faut reconsidérer la maladie, et surtout, les moyens de la soigner. Le cancer n’est pas un adversaire redoutable, seulement une erreur d’aiguillage. Aujourd’hui, des milliers de patients font la pari d’une nouvelle façon de guérir de leur maladie.

Ces nouvelles perspectives sont un changement radical, une nouvelle manière de comprendre le vivant, et les maladies.

S’inspirant des recherches du prix Nobel de médecine Otto Warburg, il analyse les mécanismes cellulaires et leur dérèglement. Ses travaux montrent que le développement des tumeurs passe par un changement du fonctionnement de ces petites usines à énergie qui vivent dans chacune de nos cellules : les mitochondries. C’est, en particulier, la décomposition du sucre par fermentation, leur changement de métabolisme, qu’il identifie comme centrale.

Il s’agit d’une véritable révolution dans les approches du cancer et des maladies. Le cancer n’est pas un adversaire redoutablement intelligent, ce n’est pas non plus le combat du Bien et du Mal, mais une simple erreur d’aiguillage. Et ce sont des milliers de patients incurable qui font, aujourd’hui, le pari d’une approche différente de la maladie. Des points communs apparaissent d’ailleurs entre le cancer, la maladie d’Alzheimer, voire celle de Parkinson. Encore aujourd’hui soignées par des spécialistes différents, ces pathologies auront demain les même traitements.

 

Une exposition consacrée à ses travaux sera organisée en septembre 2019 au Palais de la découverte et sera suivie par une conférence-débat.

 

A  lire

La fin des maladies de Laurent Schwartz (préface de Joël de Rosnay) aux éditions Les Liens qui Libèrent