Prenez soin de votre flore intestinale

 Prenez-soin-de-votre-flore-intestinale-santecool

Avoir une flore intestinale saine, garantit santé tant physique que psychique. Mais quelques questions nous taraudent : qu’est-ce au juste que cette fameuse flore ? Comment faire pour qu’elle soit au top ? Quels rôles jouent les probiotiques pour la maintenir en forme ? Réponses.

Lorsque les aliments atteignent votre intestin, ils rencontrent la flore intestinale qui recouvre la totalité de la muqueuse intestinale derrière laquelle se trouve les capillaires sanguin. Dans un organisme en bonne santé, le tube digestif est colonisé par environ 100 000 milliards de bactéries appartenant à 500 espèces différentes. Celles-ci forment un écosystème stable et essentiel au maintien d’une bonne santé. Le vieillissement, l’alimentation, des maladies, certains traitements médicamenteux ou le stress, peuvent perturber cet équilibre fragile. De fait, lorsque la flore pathogène devient prépondérante (escherichia, candida…) vous développez une diarrhée ou des douleurs abdominales. Nous vivons en symbiose avec ces bactéries : elles se nourrissent de nos aliments mais, en contre partie, digèrent les fibres, organisent l’absorption intestinale des nutriments (micro et macro nutriments) et stimulent nos défenses immunitaires. Ces bactéries, et en particulier les lactobacilles et les bifidobactéries, ont un rôle primordial non seulement pour notre santé, mais également pour notre beauté. En effet, une flore intestinale déficiente entraîne maladies, boutons, teint terne et brouillé. La moindre agression de la flore intestinale peut donc rompre son équilibre et déclencher des conséquences néfastes sur notre état de santé.
En passant dans le sang, la flore intestinale se charge, également, de l’absorption des différents nutriments. Si la flore est déséquilibrée, certaines molécules indésirables vont passer dans la circulation sanguines au détriment des molécules indispensables. Résultat : carences, problèmes de peau (eczéma et boutons), immunité déficiente notamment au niveau ORL et uro-vaginale.

Les déséquilibres de la flore intestinale

Il existe quatre grandes causes de déséquilibre de la flore intestinale :
L’âge : plus le temps passe, plus les bactéries utiles diminuent au bénéfice de bactéries indésirables.

Le régime alimentaire : selon certaines études, les intestins des personnes qui consomment beaucoup de fruits et de légumes montrent une prédominance de bifidobactéries. Une alimentation déséquilibrée, pauvre en fruits et légumes et trop riche en viande, favorise les fermentations et l’activité de bactéries intestinales pathogènes, fragilisant l’équilibre de la flore.

La prise d’antibiotiques constitue l’agression la plus virulente. En effet, le rôle des antibiotiques est de tuer les bactéries sans faire la différence entre les mauvaises responsables de votre maladie, et les bonnes responsables du bon fonctionnement de votre intestin.

Les maladies et le stress : les bifidobactéries et, dans une moindre proportion, les lactobacilles, sont malheureusement les premières à disparaître en cas de désordres gastriques ou intestinaux, de maladies du foie ou des reins, d’anémie, de radiothérapie ou de stress répété.

Le déséquilibre de l’écosystème intestinal est à l’origine :
– d’intolérances alimentaires
– de symptômes extra digestifs (articulation, peau, poumon, infection ORL à répétition, eczéma, infection vaginale, cystite…).

A savoir :
– Les fructo-oligo saccharides, familles des fibres car non digérée permettent l’augmentation des bifidobactéries qui ont une activité anti microbienne et un effet immunomodulateur.
– Le zinc ainsi que l’arginine (présent dans la protéine de riz) intervient dans l’intégrité des muqueuses intestinales, et modulent le système immunitaire intestinal.

Les probiotiques

Les probiotiques sont des bactéries vivantes en transit dans le tube digestif qui contribuent à l’équilibre de la flore microbienne intestinale.
Les plus connus sont les lactobacilles et les bifidobactéries permettant de réduire la population bactérienne potentiellement pathogène.

Les symptômes d’un déséquilibre important de la flore intestinale sont :
– ballonnements
– douleurs intestinales
– diarrhée

Tous les produits laitiers fermentés renferment des bactéries lactiques. Ces bactéries naturelles vivantes exercent une influence bénéfique sur l’équilibre de la flore intestinale, le système immunitaire et le bien-être général.

Certains probiotiques sont connus depuis longtemps comme la levure Saccharomyces Boulardii ainsi que les préparations de Lactobacilles. Ces bactéries bénéfiques permettent de réduire la fréquence des diarrhées sous antibiotiques d’environ 60%. C’est pourquoi on les conseille fortement pendant et après une prise d’antibiotiques. Il a été montré que l’administration précoce de Lactobacillus GG et d’une solution de réhydratation réduit le volume et la durée de la diarrhée de manière significative.

Autres effets positifs du probiotique :
sur les infections à Elicobacter Pylori (la gastro hivernale),

sur l’eczéma atopique (effet significatif 23% contre 46% dans le groupe contrôle avec lactobacillu rhamnosus GG Salminen 2001),

sur le syndrome de colon irritable réduction des flatulences et douleurs intestinales avec lactobacillus plantarum, (Nobaek SM et al 2000),

stimule le système immunitaire acidophilus A. Donnet Hugues 1999 / lactobacillus rhamnosus et bifidobactérium lactis augmentent significativement les marqueurs de l’immunité (Chiang et al 2000, Sheih et al 2001),

les diarrhées de personnes irradiées (à cause d’un cancer). Effet de lactobacillus rhamnosus GG, réduction de l’incidence des diarrhées associées aux ATB chez l’enfant (Vanderhoof et al 1999/Arvola T et al 1999),

– réduit le risque de diarrhées nosocomiales,

– réduit le risque de gastro-entérites à rota virus (Szajewska H J et al 2001),

– réduit la durée des diarrhées chez l’enfant (Guandalini s 2000 – Guarino A et al 1997).

Lactobacillus casei : est une bactérie utilisée pour la fabrication du lait fermenté. Il a un effet bénéfique sur la santé : prévention de la diarrhée chez l’enfant, diminue l’activité de certaine enzyme coliques susceptibles d’être liées à la cancérogénèse .

Quand les utiliser?

Les probiotiques peuvent aussi être ingérés sous forme de pilules ou même de sachets en poudre. Cette supplémentation est recommandée :

Si vous avec une alimentation déséquilibrée
Les études ont montré que les personnes consommant beaucoup de fruits et légumes ont une prédominance de bifidobactéries. En outre, une alimentation déséquilibrée et pauvre en fruits et légumes et très riche en viande, favorise les fermentations et l’activité de bactéries intestinales pathogènes, fragilisant l’équilibre de la flore.

Lors de la prise d’antibiotiques
Ils dérèglent la flore intestinale. En effet, leur rôle est de tuer les bactéries sans faire la différence entre les mauvaises ; responsables de votre maladie ; et les bonnes ; responsables du bon fonctionnement de l’intestin.

En cas de maladie ou de stress
Les bifidobactéries et, dans une moindre proportion, les lactobacilles, sont malheureusement les premières à disparaitre en cas de désordres gastriques ou intestinaux, de maladies du foie ou des reins, d’anémie, de radiothérapie ou de stress répétés.

En vieillissant
Plus le temps passe, plus les bactéries utiles diminuent au bénéfice des bactéries indésirables.

Le tube digestif contient environ 100 millions de neurones autant que la moelle épinière. Il y a une très forte communication entre le cerveau et le système digestif : les souffrances de l’un perturbent l’autre.

A savoir
L’Europe souhaite introduire une nouvelle réglementation pour s’attaquer à la jungle des promesses en matière de santé attribuées aux produits alimentaires. L’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments a jugé scientifiquement incorrectes des allégations des entreprises agro-alimentaires sur les bienfaits des probiotiques présents dans leurs produits.

 

 

Sophie Madoun

Share Button

5 Comments