Les probiotiques : la barrière anti-caries

caries - probiotiques
Saviez-vous que pour lutter contre les caries, les probiotiques sont d’une efficacité extraordinaire voire la voie royale pour ne plus en avoir ? C’est ce que les chercheurs du laboratoire d’Odontologie rattaché à l’Université Bordeaux Segalen et au CHU de Bordeaux viennent de démontrer.

Les maladies bucco-dentaires

La cavité buccale, comme le tube digestif dont elle est le commencement, est caractérisée par la présence d’une flore microbienne riche qui forme un biofilm complexe, appelé la plaque dentaire. Ce biofilm peut être déséquilibré si une ou plusieurs bactéries le constituant prennent le dessus. Cet état peut ouvrir la voie à des pathologies bucco-dentaires comme par exemple les caries ou les gingivites, d’où l’importance de maintenir notre flore buccale dans un bon état d’équilibre.

Il existe des solutions contre les maladies bucco-dentaires : les antibiotiques et antiseptiques. Mais leur action est limitée dans la mesure où les bactéries deviennent de plus en plus résistantes aux antibiotiques et aux antiseptiques. De plus, la plaque dentaire constitue une barrière naturelle rendant moins efficace l’éradication des bactéries pathogènes par ces derniers.

La découverte du potentiel probiotique « anti-caries »

D’après l’OMS, les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui, lorsqu’ils sont administrés en quantité adéquate, exercent un effet bénéfique sur la santé de l’hôte. Les principales espèces bactériennes testées dans ce cadre appartiennent aux genres Bifidobacterium et Lactobacillus.

Possédant une importante souchothèque de lactobacilles d’origine salivaire, une équipe du laboratoire d’O dontologie rattaché à l’Université Bordeaux Segalen et au CHU de Bordeaux, a déjà pu mettre en évidence le fort potentiel probiotique anti-caries de certaines de ces souches.

La recherche dans cette collection de souches bactériennes remplissant les conditions nécessaires pour être qualifiées de probiotiques peut donc représenter une alternative à l’utilisation des antibiotiques et antiseptiques existants contre les pathologies bucco-dentaires. Ceci est d’autant plus vrai que les succès obtenus dans le champ de la microbiologie gastro-intestinale ont ouvert la voie à l’introduction des probiotiques dans les soins bucco-dentaires.

Un programme de maturation en cours

Ce projet suscite déjà fortement l’intérêt de sociétés qui conçoivent de nouvelles solutions thérapeutiques à base de probiotiques. L’objectif du financement d’Aquitaine Science Transfert® est donc de caractériser une grande partie de la collection de lactobacilles pour identifier des souches à potentiel probiotique contre les caries mais également contre diverses maladies bucco-dentaires (halitose ou « mauvaise haleine », gingivite, parodontite) de manière à les transférer ensuite vers des industriels. La vente de souches et/ou le licensing-out aux acteurs du domaine des probiotiques sont deux stratégies de valorisation envisagée.

Share Button

3 Comments