L’allergie au gluten est plus fréquente qu’on ne l’imagine : elle toucherait une personne sur 3. Mais jamais un médecin n’imaginera que le blé est responsable de tant de symptômes et maladies. Et pourtant…!

 

tout-savoir-sur-l-intolerance-au-gluten-www.santecool.net

Où trouve-t-on le gluten ?

Dans l’orge, le seigle, le blé, le kamut, l’épeautre, le petit épeautre, l’engrain et dans certains avoines non sécurisés, et ce,  que ces végétaux soient issus de l’agriculture biologique ou non.

Pourquoi devient-t-on intolérant au gluten ?

Tant que l’intestin est en bonne santé, il n’y a pas de problèmes ! Par contre, les personnes ayant une altération de la paroi de l’intestin grêle ou une hyperperméabilité intestinale peuvent développer des pathologies. Cette intolérance au gluten est une maladie de malabsorption. En consommant les aliments qui contiennent du gluten on risque de déclencher une réaction invalidante. De plus le gluten est utilisé comme adjuvant dans tellement de produits que la maladie peut être difficile à détecter et à vivre. D’où l’importance d’une information idoine.  

Quels sont les symptômes des allergies et des intolérances au gluten?

Le gluten est plutôt une source d’intolérance alimentaire, rarement une allergie. Les intolérances au gluten sont très courantes mais sont souvent très difficiles à détecter du fait que les symptômes ressemblent à ceux de bon nombre de maladies et diffèrent énormément d’une personne à l’autre

Voici les principaux symptômes de l’intolérance au gluten :

          Ballonnements

          Gène intestinale

          constipation

          diarrhée

          urticaire

          éruptions cutanées

          démangeaisons

          migraines

          fatigue

          dépression

          arthrose

          neuropathies

Plus grave encore : chez les personnes prédisposées génétiquement, le gluten fait office de détonateur de maladies auto-immunes :

          maladie coeliaque,

          maladie de Crohn,

          sclérose en plaques,

          diabète de type 1

          polyarthrite rhumatoïde

         

Si vous souffrez de quelques uns de ces symptômes, consultez votre médecin. Un test d’allergie au gluten devrait vous être prescrit. Si tel n’est pas le cas, demandez-le !

Comment savoir si l’on est allergique ?

Il existe sur le marché divers tests et méthodes. Les plus faciles sont le test sanguin ou celui par la méthode de détection dans les peptides urinaires. Pour la maladie cœliaque, il y a le test qui implique une biopsie mineure sous endoscopie. Demandez conseil à votre médecin.

Que faire si l’on est intolérant au gluten ?

Fuyez-le ! Mais rassurez-vous, la réglementation européenne sur les allergènes,  oblige les fabricants à mentionner sa présence systématiquement sur les emballages. De plus, méfiez-vous des allégations du type : « naturellement sans gluten » car il peut y en avoir ! 

Par quoi remplacer les aliments à base de gluten ?

Pour les céréales pas de soucis, il y en a pléthore ! Vous avez le choix entre la farine de sarrasin, de châtaigne, de riz, de maïs,…

 Pour le pain : utilisez les farines autorisées et confectionnés vous-même de bons petits pains auxquels vous pourrez ajouter des fruits secs.

Pour la pâte à pizza : la farine de riz est excellente !

Pour vos crêpes : le top du top est la farine de sarrasin !

Pour vos sauces et pâtisseries comme les crêpes, génoises, biscuits, remplacez votre farine de blé pour une farine de fleur de maïs.

Pour améliorer la texture de vos plats : utilisez de la gomme de xanthane ou du guar : c’est ce que prennent les industriels pour fabriquer leurs plats. Vous pouvez aussi utiliser de noix de coco, de la purée de marron, de la poudre d’amande,…

Pour les huiles : celles qui sont préconisées sont l’huile de carthame, de soja, de tournesol ou de maïs.

 

A LIRE

Est-on certain que le blé nous fait du bien ?

tout-savoir-sur-l-intolerance-au-gluten-www.santecool.netPouvoirs publics, nutritionnistes et industriels de l’agro-alimentaire nous encouragent à manger toujours plus de céréales, « pour notre santé ». L’enquête de Julien Venesson montre au contraire qu’en éliminant le blé de notre alimentation, nous pourrions être en meilleure santé.

Pour augmenter les rendements, les agronomes ont profondément modifié les gènes du blé. Ils ont donné naissance à des variétés monstrueuses, des Frankenblés, bien plus riches en gluten que les variétés ancestrales.

Julien Venesson, Consultant en nutrition et journaliste scientifique nous prodigue :

– Une synthèse des recherches scientifiques menées sur le gluten

– Des entretiens exclusifs avec les spécialistes du domaine

– Des conseils pratiques pour réussir la transition vers une alimentation sans gluten

 Gluten, comment le blé moderne nous intoxique ? Julien Venesson – Éditions Thierry Souccar, 15, 70 euros

Sophie Madoun