Nécessaire à la récupération physique et psychique, le sommeil est essentiel à l’organisme, contribue au bien-être et à rester en bonne santé. Avec une moyenne de 7h05 en semaine1, le sommeil des Français n’est pas d’une qualité optimale. Les troubles du sommeil sont fréquents. En effet, 1/4 des Français se plaignent d’un manque de sommeil et 1/3 déclarent souffrir de troubles du sommeil1. Il est parfois difficile de déterminer les causes de ces troubles et l’avis d’un spécialiste est recommandé dans certains cas. La chiropraxie peut nous aider à mieux dormir. Explications.

 

Mal dormir peut être responsable de douleurs articulaires et de maux de dos ; inversement, le mal de dos peut considérablement nuire à la qualité de sommeil. En résulte l’incapacité du système nerveux à réguler le cycle du sommeil et de l’éveil provoquant ces difficultés de sommeil.

Selon une récente étude IFOP2, la qualité de sommeil est impactée par les maux de dos et les douleurs articulaires pour 39% des répondants.

La chiropraxie contribue à l’amélioration du sommeil

Le chiropracteur apporte une réponse naturelle et plurifactorielle aux troubles du sommeil. En agissant sur les blocages et irritations nerveuses du dos, la prise en charge chiropratique permet de libérer l’influx nerveux pour réguler le rythme biologique. Ainsi, le chiropracteur se concentre sur la colonne vertébrale, axe central à partir duquel partent les messages nerveux en direction des organes. Par des ajustements précis, le praticien incite le corps à s’autoréguler pour améliorer les troubles du sommeil, tant sur le plan mécanique avec des tensions musculo-squelettiques et que sur le plan psychosomatique.

Caroline Lambert, chiropracteur, va plus loin : « Nous passons près d’un tiers de notre vie à dormir, alors autant le faire bien et adopter de bonnes positions. Choisissez votre matelas avec soin ; pensez à le changer tous les 10 à 15 ans. Les chiropracteurs donnent des conseils pour adopter une bonne hygiène vertébrale. »

Lorsque l’on s’intéresse aux bénéfices de la chiropraxie, 86% des répondants2 ayant consulté un chiropracteur sont d’accord avec le fait que cette prise en charge a un impact bénéfique sur la qualité de sommeil.

santecool.netLes vertus du sommeil sur les apprentissages confirmées chez le bébé3

En 2013, une étude américaine nous apprenait que dès lors que les enfants de 3 à 5 ans en manifestent naturellement le besoin, une sieste l’après-midi est indispensable au développement de leurs capacités cognitives.

Une récente étude, conduite par des chercheurs anglais, confirme l’importance du sommeil chez le jeune enfant et apporte la preuve qu’une sieste d’une durée supérieure à 30 minutes, dans les quatre heures suivant un apprentissage, favorise sa mémorisation. Conduite auprès de 216 bébés de 6 à 12 mois, l’expérience a consisté à leur apprendre à réaliser trois nouvelles actions, dont jouer avec des marionnettes, et à leur faire reproduire après 4 heures, puis après 24 heures. Deux groupes de bébés ont été étudiés, le premier ayant dormi au moins 30 minutes dans les quatre heures suivant l’apprentissage, le second ayant dormi moins de trente minutes ou pas du tout. Après 4 heures, comme après 24 heures, il est apparu que seuls les enfants qui avaient fait la sieste avaient mémorisé les actions.

Or, de nombreux bébés présentent des troubles du sommeil qu’un traitement chiropratique peut contribuer à atténuer. En effet, lors de l’accouchement, les tractions exercées sur le bébé peuvent provoquer des lésions articulaires difficilement décelables. Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, au premier rang desquelles les troubles du sommeil ou les troubles viscéraux. Par un travail de pressions très douces et précises, le chiropracteur est en capacité de détecter et corriger ces lésions dès le premier âge de la vie.

Les troubles du sommeil chez les nouveau-nés, les enfants et les adultes peuvent être dus à de multiples causes dont des troubles fonctionnels non pathologiques ; avec des conséquences potentiellement néfastes pour la santé.

Pour améliorer la qualité du sommeil, retrouver de la mobilité articulaire et musculaire, le chiropracteur supprime les blocages et irritations nerveuses dans le dos, en agissant sur la colonne vertébrale et le système nerveux.

Médecine manuelle de référence pour les soins du dos et des articulations, la chiropraxie a pour objet la détection, le traitement et la prévention des dysfonctionnements du squelette et de ses conséquences, notamment au niveau de la colonne vertébrale et des membres. Au-delà des manipulations vertébrales, qui sont le pilier de la chiropraxie, les soins chiropratiques englobent des techniques incluant des mobilisations des articulations, des conseils posturaux et d’hygiène de vie et des exercices thérapeutiques.

 

Sources :

1 Etude de l’INSV / MGEN menée en 2015

2 Etude IFOP auprès d’un échantillon de 1018 répondants représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus (représentativité assurée par la méthode des quotas sur le sexe, l’âge, la région, la taille d’agglomération et la CSP), du 15 au 17 novembre 2017.

3 http://www.pnas.org/content/112/5/1625.abstract; http://www.pnas.org/content/110/43/17267.abstract