Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur, mercredi 7 septembre, un colloque intitulé « Épidémies, pandémies : une histoire sans fin » s’est tenu au sein de l’Institut Pasteur sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel Macron, président de la République. Ce colloque clôture une année d’événements qui ont mis en lumière l’importance de la recherche dans la lutte contre les maladies infectieuses, mais également l’héritage de Louis Pasteur dans la compréhension du vivant, l’amélioration de la santé humaine et la transmission aux générations futures. Les allocutions de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministre de la Santé et de la Prévention ont rappelé les liens indissociables entre excellence de la recherche et enjeux de santé publique.

Dans ce lieu chargé d’histoire et marqué par de grandes découvertes scientifiques qu’est l’Institut Pasteur, épidémiologistes, virologistes, microbiologistes, parasitologistes, ou encore anthropologues, généticiens et vétérinaires se sont retrouvés pour une journée de colloque et de partage avec le grand public, afin de célébrer le bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur et souligner l’engagement et l’excellence de la recherche menée durant plus de 130 ans au sein de l’Institut. Ils ont partagé leurs analyses des pandémies, des plus anciennes – la peste, la tuberculose, la rage, le paludisme – à la plus récente avec la COVID-19. Autant de crises sanitaires qui émaillent l’histoire de l’humanité.

« L’Institut Pasteur est un leader mondial reconnu dans les maladies infectieuses, la microbiologie et l’immunologie. Dès janvier 2020, les 500 collaborateurs mobilisés ont contribué à des avancées majeures sur l’épidémie de COVID-19 avec notamment l’isolement du virus et le séquençage de son génome, la mise-au-point de solutions diagnostiques, l’étude et le développement d’anticorps monoclonaux. L’Institut Pasteur a une stratégie ambitieuse pour répondre aux prochaines pandémies. Cela démontre l’impact de la recherche menée ici, dont l’excellence est célébrée aujourd’hui », a rappelé Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

L’observation, la démarche scientifique de Louis Pasteur lui ont permis de réaliser de grandes avancées, marquant ainsi l’histoire de la recherche, de la médecine et de la prévention avec la vaccination. L’importance de dégager des enseignements des épidémies passées a été maintes fois soulignée lors de ce colloque, ces connaissances scientifiques étant indispensables afin de pouvoir répondre aux différents enjeux de santé publique, à l’ère de la mondialisation et du réchauffement climatique.

« Il y a deux siècles, Pasteur a tracé un destin dont nous sommes tous les héritiers, mais cet héritage il faut le préserver. Le bicentenaire de sa naissance prend un sens particulier, au lendemain de la pandémie de la COVID-19, qui a bien montré, s’il était encore possible d’en douter, à quel point la vaccination est un pilier des stratégies de santé publique face aux épidémies », a souligné François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention.

La recherche des scientifiques et médecins de l’Institut Pasteur dans la réponse à la crise de la COVID-19 a contribué et contribue encore de façon significative à la réponse nationale et internationale dans ce domaine. Le centre national de référence (CNR) des Virus des infections respiratoires au sein de l’Institut Pasteur réalise un travail considérable, avec l’appui des plateformes de séquençage. La première séquence génomique du virus SARS-CoV-2 circulant en Europe a été rendue publique fin janvier 2020 pour favoriser la recherche internationale. Récemment, les chercheurs du laboratoire d’Immunologie humorale ont identifié et caractérisé deux anticorps monoclonaux neutralisant le SARS-CoV-2 dits à large spectre, c’est à dire actifs contre la majorité des variants préoccupants testés en laboratoire. Cette découverte a donné lieu à la création d’une entreprise (SPIKIMM), soutenue par France 2030, qui développe ces anticorps en tant qu’immunothérapies pour la prévention des formes graves et/ou le traitement de la COVID-19, et dont un essai clinique de phase I est en cours. D’autres projets de recherche concernent le COVID long, un enjeu particulièrement important.

Quelques chiffres sur cet engagement fort et sur le long terme dans la lutte contre la COVID-19

« Aujourd’hui, la recherche contre les maladies infectieuses émergentes est la grande priorité de l’Institut Pasteur. La recherche fondamentale est le socle de toute découverte qui mène à des applications très concrètes et utiles en matière de santé (diagnostics, vaccins, traitements). C’est le principe du « continuum » que Louis Pasteur a mis en lumière tout au long de sa vie. », a détaillé Stewart Cole, Directeur général de l’Institut Pasteur.

« Les grandes épidémies sont un sujet qui nous concerne tous, avec des conséquences sanitaires bien sûr, mais aussi politiques, économiques, sociales… A l’heure où le concept One Health devient un enjeu central et nécessite de renforcer nos collaborations à l’international, ce colloque est un très bel hommage scientifique à Louis Pasteur », a-t-il conclu.

 

Retrouvez le bilan COVID-19 de l’Institut Pasteur pour les années 2020-2021 ici.