A l’approche de Noël, la question inévitable lors de la recherche de cadeaux sera : Est-ce une petite fille ou un petit garçon ? Que pensent les parents des jouets genrés ? A travers la nouvelle Charte pour « une représentation mixte des jouets » qui vise à lutter contre les stéréotypes et à réduire la séparation fille/garçon, l’enjeu principal sera de développer des jouets ne véhiculant pas de stéréotypes discriminants avec une présentation neutre ou mixte.

A la question quels critères vous semblent les plus importants pour offrir des jouets à votre enfant, les parents favorisent à 69.81% l’achat de jouets éducatifs et d’éveils pour leurs enfants ainsi que la solidité des jouets à 69.99%. Le choix de l’enfant dans la décision d’achat prend tout de même une place importante avec 38.11% Même s’ils ne font pas preuve de décision d’achat, la fabrication Française et le design ont tout de même leur importance pour les parents. La marque et l’image de marque sont aujourd’hui les critères les moins importants pour l’achat des jouets.

Les jouets pour enfants sont encore principalement achetés dans des grandes surfaces spécialisées à 76.99%. Internet arrive en seconde place avec 63.42% loin devant les magasins de jouets indépendants à 31.23% qui perdent des parts de marché et devant les supermarchés à 27.75%. Mais que pensent les parents des jouets genrés ?

Les filles ont-elles des jouets de garçons?

Aujourd’hui, 70.44% des parents ayant une fille affirment qu’elle possède déjà des jouets dit de « garçon ». Contre 29.56% qui n’ont pas encore ou qui ne souhaitent pas acheter des jouets « de garçon » à leur fille. Parmi eux, 60.47% ont l’intention d’en acheter prochainement. Tandis que 39.53% ne le souhaitent pas. La raison ? Les parents n’ont jamais pensé à en offrir mais finalement pourquoi pas à 62.63% Ma fille n’aime pas ce genre de jouets à 29.29%. Et à 8.08% ce sont les parents qui ne souhaitent pas que leur fille joue avec ce type de jouets.

Les garçons ont-ils des jouets de filles?

Suite aux réponses précédentes, nous constatons que les parents qui ont un garçon ont moins acheté de jouets dit de « fille » avec une différence de 10.73%. La raison ? Les parents qui ont un garçon ont moins pensé à leur en offrir en parallèle des parents qui ont une fille, mais ne sont pas contre à 71,78% Les garçons n’aiment pas ce genre de jouets à 18.40%. À 9.82% ce sont les parents qui ne souhaitent pas que leur garçon joue avec ce type de jouet.

Si les petites filles commandent au Père-Noël la dernière voiture télécommandée de Spider-man, que fait le Père-Noël ?

Il lui dépose sous le sapin à 84.52%. Il lui dépose sous le sapin mais un peu forcé et contraint à 9.46% Rupture de stock ! Ce sera la voiture télécommandée de la Reine des Neiges à 6.03%.

Si les petits garçons commandent au Père-Noël la dernière poupée de la reine des Neiges, que fait le Père-Noël ?

Pour les garçons, les parents préféreront le déposer sous le sapin mais moins que pour les filles à 68.60%. Les parents se sentiront également un peu plus forcés et contraints à 18.35%. Tandis que 13.05% d’entre eux choisiront de déposer une figurine Spider Man sous le sapin !

Les résultats pour la possession de jouets dit «genrés» sont sensiblement similaires. Cependant, dans l’intention d’achat, les parents préféreront acheter un jouet de «garçon» à leur fille plutôt que l’inverse. Les parents affirment que les enfants, d’eux mêmes, ne souhaitent pas jouer avec des jouets qui ne leurs sont pas « dédiés ».

 

Méthodologie de l’étude “Que pensent les parents des jouets genrés ?” :

Souhaitant toucher essentiellement des mamans et papas de jeunes enfants, Tiniloo a tout naturellement interrogé sa base de 100 000 clients. Il y a eu 2300 répondants, 98% de femmes et 2% d’hommes, 75% des répondants ont entre 24 et 40 ans.