Pour satisfaire nos besoins naturels il est important de manger sainement. A ce titre, il est important d’avoir une notion de ce qu’on entend par : « manger sainement ». S’alimenter correctement ne veut pas dire renoncer au plaisir de manger. Il est tout à fait possible de manger varié et avec modération tout en satisfaisant ses appétits. Voici comment se nourrir correctement, sans se ruiner, tout en profitant de la table.

Établir un repas équilibré

Pour qu’un repas soit équilibré il faut qu’il soit constitué non seulement de lipides et de glucides qui donnent de l’énergie mais aussi de fibres, de protéines, de minéraux et de vitamines.

En moyenne, on considère que l’on se nourrit sainement, si les lipides couvrent 30 à 40% de notre apport énergétique total. Pour les glucides, il est recommandé, un apport de 50 à 60% d’énergie.

Sans forcément rentrer dans tous les détails nutritionnels, ce qui compte le plus c’est d’éviter de manger des produits salés, gras et sucrés et de privilégier les légumes, les fruits, les poissons, la viande, etc.

Afin d’être en bonne santé il ne suffit pas d’avoir un repas équilibré de temps à autres. C’est une construction qui se fait tout au long de la semaine en essayant de respecter au maximum les équilibres à chaque repas.

Il n’existe pas, par ailleurs, d’aliment interdit ou d’aliment magique. On peut en théorie manger de tout, ce qui compte le plus c’est la quantité. En régulant celle-ci, on évite de prendre du poids et toutes les maladies qui peuvent y être liées comme le diabète de type 2 ou les maladies cardiovasculaires. En couplant une nourriture saine avec de l’exercice physique on ne peut qu’espérer rester longtemps en bonne santé.

Comment composer ses repas ?

Le petit-déjeuner est l’un des principaux repas de la journée. Pour qu’il soit vraiment complet il doit se composer de :

  • Un produit céréalier : cela peut-être du pain ou des céréales. Éviter les viennoiseries et croissants, bien que cela soit très français, car ils contiennent beaucoup de matières grasses et de sucres.
  • Un produit laitier : du lait froid ou chaut, du fromage blanc ou un yaourt.
  • Une boisson : chocolat chaud, café, thé ou eau.
  • Un fruit : n’importe quel fruit de saison fera l’affaire. Il peut être consommé en jus ou sous forme de compote sans sucres ajoutés.

Il est préférable de ne pas manger entre les repas. Surtout lorsqu’il s’agit d’ingurgiter un goûté sucré type industriel. En principe en prenant un bon petit-déjeuner on devrait être calé jusqu’au repas de midi. Si l’on ressent une fringale entre les deux le mieux est de manger des fruits secs comme des noix plutôt qu’une barre chocolatée.

Pour le déjeuner et le dîner optez pour :

  • Des légumes crus ou cuits : une soupe sans sels ajoutés, une ratatouille ou une salade composée.
  • Des protéines animales : de la viande, du poisson.
  • Un féculent : du pain, des pâtes, du riz ou de la pomme de terre, en essayant de varier le plus possible.
  • Un produit laitier : un yaourt ou une part de fromage (30g)
  • Un fruit : un fruit de saison que l’on consomme frais ou cuit.

Le coût

Varier ses menus et manger sainement ne coûte pas forcément cher. On peut tout à fait suivre ces consignes sans se ruiner. Il n’est pas non plus nécessaire d’acheter des produits uniquement labellisés bio. Ce qui importe c’est de consommer local ce qui garantit la qualité des aliments. On peut même en trouver dans la grande distribution. On peut consulter les catalogues en ligne de Leader Price ou de Super U sur le site Kimbino.fr.

Vous y trouverez des aliments pas trop chers et des idées de recettes qui feront non seulement du bien à votre santé mais aussi à votre porte-monnaie !