Solutions naturelles pour vos besoins quotidiens en fer

 FER-www.santecool.net

Vous sentez-vous sans entrain ? Etes-vous souvent fatiguée, avez-vous du mal à vous concentrer, votre mémoire vous joue des tours ? Avez-vous pensé qu’une carence en fer pourrait en être la cause ?

La prévention est la meilleure amie des femmes

La carence en fer est une des carences alimentaires les plus fréquentes et ce sont principalement les femmes les plus touchées. En effet, une femme sur quatre souffre de carence en fer, dont les principaux symptômes sont :

– la fatigue,

– la mauvaise concentration,

– les yeux cernés,

– le teint pâle

– et la faiblesse physique.

Les femmes sont particulièrement vulnérables à cause de la perte de fer durant la menstruation, mais aussi en raison de l’absence d’une alimentation adéquate.

La grossesse est également une période où les besoins en fer et vitamines sont accrus, notamment pour un bon développement du fœtus. La formule contient des vitamines du groupe B et C, entre autres de la vitamine B12 dont le rôle dans la production des globules rouges est très important. En effet, une femme carencée a trois fois plus de risque de mettre son enfant au monde prématurément.

En outre, la sidérémie des femmes allaitantes est un aspect de la santé qui est souvent négligé. Un nourrisson a besoin de plus de fer qu’un adulte et la meilleure source de fer est le lait maternel.

Quels sont nos besoins en fer?

Afin de déterminer vos besoins en fer, vous pouvez effectuer un dosage sanguin de la ferritine plasmatique.

Les recommandations de l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) du statut en ferritine sont chez l’adulte de 70 à 80 nanogramme/ml et chez l’enfant 50 à 140 nanogramme/ml.

Un taux de ferritine inférieur à 13 mg/ml atteste d’un épuisement des réserves en fer.

Néanmoins une ferritinémie normale ou élevée ne saurait exclure une déficience en fer. C’est le cas lorsque cette déficience est associée à une inflammation chez l’adulte et l’enfant. Cette situation est relativement fréquente chez l’enfant lors des infections à répétition. Il faut alors doser les récepteur solubles à la transferrine.

Où trouve-t-on du fer?

Fer d’origine végétale Fer d’origine animale
Riz 1 à 2 % Poisson 10 à 15 %
Maïs 3 à 4 % Viande 16 à 22 %
Légumes secs 3 à 4 % Lait maternel >30 %

 Le fer de la viande est très bien absorbé (25%) contrairement au fer végétal qui l’est beaucoup moins (10%). Le lait de femme n’en contient qu’une quantité très faible (0,03 – 0,06 mg/l) mais son taux d’absorption est important (30 à 50 %). L’alimentation lactée des premiers mois est satisfaisante avec le lait maternel ou les laits infantiles (contenant du fer de la vitamine C).

Si vous manquez de fer :

– Mangez de la viande, du foie de veau ou du boudin noir chaque midi.

– Au déjeuner ne consommez pas de laitage, ni de thé, ni de café, ni de légumes secs.

– Mangez un fruit en dessert ou des crudités en entrée.

Share Button

Un commentaire sur “Solutions naturelles pour vos besoins quotidiens en fer

  1. Pingback: Remèdes de grands-mères pour coups, bleus, bosses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *