Les baies, de petits fruits aux vertus insoupçonnées

Les-baies-de-petits-fruits-aux-vertus-insoupçonnées-santecool.net

Savez-vous que les baies sont dotés d’une source exceptionnelle de vitamine C, de polyphénols, d’oméga 3, de carotène et de bien d’autres nutriments indispensables à notre santé et à notre bien-être? Afin de les (re)découvrir, voici les meilleurs feuilles de l’ouvrage de Claude Aubert : En forme grâce aux baies*!

 

En botanique, une baie est «un fruit charnu contenant des graines ou pépins répartis dans la pulpe». La tomate, l’orange et la banane font donc partie de cette famille, mais pas la fraise. Les baies sont de petits fruits, généralement ronds, poussant pour la plupart sur des arbustes ou au niveau du sol. Nous ajouterons aux fruits correspondant à cette description la fraise, qui, botaniquement, n’est pas une baie.

 

Petits fruits, mais grande valeur nutritive

 

La valeur nutritive des baies varie beaucoup d’une espèce à l’autre, mais elles ont pour la plupart de nombreux points communs :

 

des teneurs en vitamine C très supérieures à celles de la plupart des autres fruits;

des teneurs en fibres élevées et même très élevées pour certaines d’entre elles;

des teneurs en minéraux élevées;

la présence d’acides gras oméga 3 en quantités non négligeables;

des teneurs élevées en polyphénols et en particulier en anthocyanes, de puissants antioxydants;

une activité antioxydante nettement supérieure à celle de la plupart des aliments, les épices et les fruits secs oléagineux mis à part. Il en va des baies comme des autres fruits ou légumes : les formes sauvages sont toujours plus riches en nutriments que les formes cultivées.

Une étonnante richesse en vitamine C

Les apports en vitamine C – essentielle pour notre santé – par l’alimentation courante ne sont pas toujours suffisants. Cette vitamine est par ailleurs un des principaux antioxydants. Plusieurs baies atteignent des teneurs en vitamine C trouvées dans aucun autre aliment.

Dans le peloton de tête, celui des baies plus riches que l’orange, on trouve les incontournables acérola et cynorhodon, mais aussi l’argouse, l’arbouse, le cassis, l’aronia, la fraise et la baie de mai.

On ne dispose, hélas, pas de chiffres pour la plupart des fruits séchés, mais ils peuvent avoir perdu près des trois quarts de la vitamine C des baies fraîches. On trouve pour la baie de goji des chiffres beaucoup plus élevés que celui dont nous avons parlé et dont nous n’avons pas pu vérifier la source

Très riches en polyphénols et en anthocyanes

Les polyphénols sont une grande famille de constituants des aliments végétaux. Ce ne sont pas des nutriments, mais ils jouent un rôle protecteur vis-à-vis de nombreuses maladies (cancer, maladies cardiovasculaires, maladies neurodégénératives. Les baies sont, avec les fruits oléagineux et les plantes aromatiques et médicinales, les aliments les plus riches en polyphénols.

Les quatre plus riches baies contenant des polyphénols sont : l’aronia, le cynorrhodon, le sureau, la canneberge. Ils en contiennent 4 à 10 plus que la plupart des autres fruits. Les anthocyanes sont une famille de polyphénols particulièrement abondants dans les baies. 

  Où trouver des baies?

On peut encore trouver plusieurs baies sauvages dans certaines régions en quantités notables :

  • myrtille (en moyenne montagne),
  • mûre (un peu partout),
  • arbouse (dans le midi et en Corse),
  • cynorhodon (un peu partout),
  • argouses (surtout dans les Alpes du Sud et sur le littoral de l’Atlantique).

Pour la plupart des autres, on est obligé d’utiliser les formes cultivées.

 

A lire :

Les-baies-de-petits-fruits-aux-vertus-insoupçonnées-santecool.netEn forme grâce aux baies, est un ouvrage de référence pour qui s’intéresse à ce sujet méconnu. Claude Aubert nous explique les vertus nutritionnelles insoupçonnées des baies, nous propose de nous faire découvrir les 20 baies que l’on trouve le plus fréquemment en France, nous livre de succulentes recettes.

En forme grâce aux baies, Claude Aubert – Terre Vivante, 16,90 euros

S.C.

 

Share Button

1 Comment

  • Attention toutefois à ne pas utiliser ces merveilleuses petites baies dans des recettes sophistiquées qui élimineraient tous les effets positifs. On trouve souvent des sirops et confitures d’aronia, de mures ou myrtilles, certes très bonnes, mais dépourvues de tous les bénéfices/effets santé dont vous parlez ici (le sucre étant un ingrédient inflammatoire).