Handicap : une charte pour relever le défi de l’égalité

charte handicap-santecool

Les 5èmes assises nationales des signataires de la Charte qui se sont tenues le 12 décembre dernier ont été l’occasion d’une signature formelle de la Charte handicap pour les trois prochaines années, proposée aux 116 structures et organismes de vacances et loisirs non spécialisés, qui réaffirment ainsi leur engagement à accueillir des personnes en situation de handicap dans leurs structures.

Actualisée, cette nouvelle Charte porte en elle le défi de l’égalité : partir en vacances et pratiquer des activités de loisirs est un droit, commun à tous, quelle que soit sa condition physique ou mentale. Désormais, le projet de vie d’une personne en situation de handicap n’interroge plus simplement la question de l’accès à la scolarité ou au travail, mais également celle des vacances et des loisirs. Un enfant ne se résume plus à son seul statut d’élève, il a le droit de participer à la vie de la cité (sport, art, culture, loisirs).

Le nouveau texte de la Charte pose le principe fondamental de l’accueil, en lieu et place de l’intégration ou de l’inclusion, pour conférer aux personnes en situation de handicap la même légitimité d’accès aux vacances et aux loisirs qu’aux autres membres de la société.

« Cinq millions de personnes en situation de handicap vivent en France. Moins de 300 000 sont des enfants. 78 000 fréquentent des établissements spécialisés et 201 000 sont désormais scolarisés*. La loi de 2005 leur reconnait une pleine citoyenneté et un accès systématique au droit commun. L’accueil en milieu ordinaire progresse, mais il reste encore un objectif à atteindre, y compris dans les vacances et les loisirs qui doivent relever le défi de la non-spécialisation des séjours et des équipes. C’est toute la vocation de la Charte Handicap » déclare Anne Carayon, Directrice Générale de La Jeunesse au Plein Air, association animatrice de la Charte Handicap.

Une Charte étroitement liée aux enjeux de la Loi de refondation de l’Ecole

Portée par l’ensemble des signataires et des professionnels qui l’incarnent, la Charte Handicap doit également accompagner les élus, les institutionnels, les professionnels et les parents dans leur réflexion sur la place des élèves en situation de handicap pendant les temps péri et extra-scolaires. Concrétiser l’accueil des élèves en situation de handicap dans le cadre de la mise en place de la réforme des rythmes solaires et des projets éducatifs territoriaux est aussi un enjeu de cette Charte. Les concepts portés par ce texte sur l’universalité, l’accès au temps libre, la richesse de la rencontre avec la diversité, le vivre ensemble, l’amélioration de la société par la valorisation, etc. renvoient à des enjeux fondamentaux pour une personne en situation de handicap au XXIe siècle.

* Source : Insee 2010

Share Button

2 Comments