Soignez-votre-sinusite-avec-l-étiopathie-santecoolLa sinusite fait partie des infections respiratoires les plus détectées durant l’hiver. Qu’elle soit aiguë, subaiguë ou bien chronique, cette affection des sinus très fréquente touche presque 9 personnes sur 10. Nez bouché, fièvre, migraines, vertiges …. La sinusite est une douleur qui lance et qui dure mais face à laquelle l’Étiopathie peut se révéler efficace, et même définitive.

 

LA SINUSITE OU «INFLAMMATION DU SINUS»

La sinusite est une inflammation des muqueuses qui recouvrent  l’intérieur des sinus.

Les sinus sont des cavités osseuses reparties en 4 paires (maxillaire, frontale, ethmoïdale ou sphénoïdale) et qui se situent  dans les os du visage. Chaque sinus communique avec les fosses nasales grâce à de fines ouvertures par lesquelles s’écoule le mucus produit  dans les sinus. Lorsqu’un virus se propage dans les sinus, la muqueuse va s’irriter et par  conséquent enfler, obstruant ainsi le sinus. Le mucus ne pouvant plus s’écouler librement vers le nez, les microbes peuvent se multiplier facilement. Cette accumulation de mucus est à l’ origine des douleurs  propres aux personnes souffrant de sinusite : douleur faciale, congestion nasale, maux de tête, fatigue, fièvre

 

On distingue trois sortes de sinusites:

  • La sinusite aiguë : elle ne dure pas plus de 4 semaines et ne réapparaît pas plus de 3 fois par an. Elle touche jusqu’à 15 % de la population et dans la plupart des cas, elle suit une infection virale des voies respiratoires supérieures, le plus souvent un rhume.
  • La sinusite subaiguë : elle dure entre 4 semaines et 12 semaines.
  • La sinusite chronique : lorsqu’elle persiste au-delà de 12 semaines. Une sinusite aiguë non soignée risque d’évoluer vers une sinusite chronique. Elle est généralement due à des allergies, type acariens ou pollens.

L’origine de cette prolifération microbienne?

Dans tous les cas, un manque de drainage du sinus menant à une  augmentation douloureuse de la pression dans la cavité. Ce manque de drainage  est souvent causé par une rhino-pharyngite qui entraîne une augmentation de l’épaisseur de la muqueuse du conduit d’évacuation  empêchant de ce fait les secrétions naturelles du sinus de s’écouler. Il y a alors stagnation, prolifération des microbes, infection, hypersécrétion, inflammation et douleurs.

 

L’ÉTIOPATHIE AU SERVICE DES SINUS

Thérapie manuelle fondée sur la recherche et l’analyse des sources des problèmes de santé, l’Étiopathie voit en la sinusite une de ses indications majeures.

Dans ce cas très précis, aucune substance chimique ne peut envisager le rétablissement du bon fonctionnement de la muqueuse des sinus. En effet, en s’attaquant à une inflammation et à un état infectieux chronique, on s’attaque aux conséquences du mal et non pas à sa cause, et mettre fin à la prolifération microbienne ne rétablira en aucune façon l’écoulement naturel du mucus, d’où les rechutes. L’acte étiopathique, lui, va permettre, par des manipulations ciblées sur les systèmes facial et cervical, de se concentrer sur la cause première, le phénomène qui fait durer la sinusite : un dysfonctionnement circulatoire chronique de la muqueuse nasale.

Quelle que soit l’ancienneté et la gravité de cette affection, l’Étiopathie  obtient en quelques séances  un résultat favorable, et dans la grande majorité des cas, définitif- d’où son efficacité dans les problèmes  de sinusites chroniques. Il est important de comprendre que l’infection n’est possible que parce que le sinus est  bouché.

Et comme il ne faut pas  minimiser la dangerosité d’une infection sinusale non soignée – risque de lésion  osseuse, puis atteinte des enveloppes du cerveau (méningite) en cas de sinusite ethmoïdale ou sphénoïdale puis du cerveau lui-même (abcès)  – , il ne faut pas « attendre que ça passe» mais au contraire, s’en occuper très vite.

Si certains cas  trop installés peuvent nécessiter en amont  un traitement  spécialisé contre une infection opportune,  dans la très grande majorité des cas un traitement étiopathique causal  suffit : en agissant  sur les  cervicales pour rétablir une bonne vascularisation des muqueuses  et en pratiquant un traitement manuel  décongestionnant les fosses nasales, il permet rapidement un retour à la normale.

En rétablissant la bonne irrigation sanguine de cette muqueuse, l’étiopathe  rétablit  en même temps son fonctionnement naturel, et ce naturel (l’écoulement du mucus) fait rapidement  disparaître la sinusite.

Sans récidive, de surcroît, car en agissant sur les lésions articulaires cervicales associées à l’innervation vasculaire de la zone ORL, l’étiopathe aura rétabli le bon  fonctionnement de la  sphère ORL dans son ensemble et renforcé la muqueuse ce qui empêche le retour de cette pathologie.

Par sa rigueur et sa précision dignes de la chirurgie, l’Étiopathie se distingue ici d’autres méthodes manuelles de traitement, plus holistiques.

Son économie de moyens et son efficacité sans recours à la chimie la rendent incontournable pour soigner nos maux quotidiens.