Pour-le-bien-être-des-petits-et-grands-c-est-le-moment-de-profiter-des-jardins-santecool.netVacances, arrivée des beaux jours : deux bonnes raisons pour redécouvrir les vertus des jardins publics avec ses enfants. Selon l’enquête « Ville en vert, ville en vie : un nouveau modèle de société “ réalisée par l’Unep – Les Entreprises du Paysage, 8 Français sur 10 fréquentent régulièrement les espaces verts. 13 % des parisiens s’y rendent même tous les jours ! Une des activités phares ? La balade en famille pratiquée par 40 % des + de 35 ans. 3 conseils de pro pour profiter des jardins avec ses enfants.

 

 

Alors que les rythmes de vie sont de plus en plus effrénés, et que les parents se démènent pour conjuguer carrière professionnelle et vie de famille, les espaces verts représentent de véritables havres de paix en ville.

Toutes générations confondues, 1 Français sur 3 apprécie les espaces verts pour le « farniente au soleil ». Mais si l’on s’intéresse aux parents, leur activité préférée est la balade avec les enfants « pour un moment de partage en famille », selon 2 personnes de plus de 35 ans sur 5. Les 35-50 ans sont également les plus nombreux à réclamer « plus de vert » : 6 sur 10 jugent que la création d’espaces verts devrait être une priorité pour les municipalités !

 

 Le jardin public : allié de choc contre l’obésité

 

Face à la « tyrannie des écrans », faire bouger les enfants semble devenu une gageure : alors que l’OMS recommande 1 heure d’activité physique par jour chez les enfants1, moins de 50 % des petits Français atteignent cet objectif2. Une sédentarité qui favorise notamment l’obésité. La solution est peut-être… au jardin ! En effet, une étude3 a démontré que les enfants vivant à proximité d’un espace vert, et s’y rendant régulièrement, voient leur risque d’obésité baisser de 19 % à 25 %.

 

Trois questions à Violette Egon, entrepreneur du paysage en Auvergne-Rhône-Alpes

 

1.Comment intéresser les plus jeunes au végétal ?

Pour-le-bien-être-des-petits-et-grands-c-est-le-moment-de-profiter-des-jardins-santecool.netV.E : Le jardinage est loin d’être limité aux adultes ! Avec ses gestes simples et son côté ludique (on peut enfin mettre les mains dans la terre pour de vrai !) le jardinage est un bon moyen de les attirer à l’extérieur et de leur apprendre les bases de la biodiversité au jardin. Les enfants y seront plus sensibles tout au long de leur vie. Un des premiers gestes du jardinage est de planter une graine : haricots, lentilles, capucines, cosmos… elles poussent très vite et permettent aux tout-petits de découvrir les plantes. C’est encore plus important pour les petits citadins plus déconnectés du vivant : un bout de balcon ou une cuisine feront l’affaire à défaut de jardin !

 

 

2.Comment éviter qu’ils s’ennuient ?

V.E : Pour que l’exercice reste attrayant, il faut prévoir dans votre jardin un petit coin de nature « sauvage » : un peu de terre nue, quelques morceaux de bois, des cailloux, des herbes folles… ce sera l’occasion pour les enfants de découvrir la nature sous toutes ses formes, de gratter la terre et d’y découvrir les insectes et vers de terre, de se construire une petite cabane… Et le jardin se découvre par tous les temps. Quand il pleut, les enfants adorent aller voir les escargots… on va les ramasser avec eux et on en profite pour préserver notre potager ! 

 

3.Et les espaces verts publics ? Prévoient-ils des choses pour un jeune public ?

V.E : On n’y pense pas assez mais les villes sont très nombreuses à proposer des activités aux jardins pour petits et grands : selon l’Observatoire des Villes Vertes, on assiste à une véritable « éclosion » des jardins partagés dans les villes françaises les plus en pointe, à l’image de Rennes, Marseille, ou encore Tourcoing… De nombreux ateliers pédagogiques y sont organisés, où toute la famille pourra apprendre à cultiver une parcelle, et rencontrer ses voisins ! Et pour les plus grands, les villes proposent aussi des parcours de découverte dans leurs parcs, avec des applis et QR Codes à flasher pour découvrir le patrimoine naturel, comme à Nancy ou à Lyon.

Sources :

  1. Organisation Mondiale de la Santé « Activité physique pour les jeunes – Recommandations pour les jeunes âgés de 5 à 17 ans » http://www.who.int/dietphysicalactivity/factsheet_young_people/fr/
  2. Programme National Nutrition Santé « Un niveau d’activité physique insuffisant »http://www.mangerbouger.fr/pro/education/s-informer-2/les-jeunes-et-l-activite-physique/un-niveau-d-activite-physique-insuffisant.html
  3. Etude « Risk & benefits of green spaces for children» menée transversalement en 2014 par plusieurs associations de risques liés au comportement sédentaire : obésité, asthme et allergie.http://ehp.niehs.nih.gov/1308038/

 

 

S.C.