danger-wifi-ondes-santecool

Avec ses 1800 nouvelles études scientifiques, le rapport Bioinitiative Working Group 2012 vient de mettre en évidence la nocivité des ondes électromagnétiques sur notre santé. Voici ses conclusions. Alarmant.

De quelles ondes s’agit-il ?

les fréquences électromagnétiques émises par les lignes électriques, le câblage électrique, les appareils et les combinés

les technologies sans fil (téléphones portables et sans fil, ordinateurs portables sans fil, Wi-Fi, stations cellulaires, interphones de surveillance pour bébé, routeurs sans fil, « compteurs intelligents », et autres appareils électroniques).

Les risques avérés des ondes:

Le risque de gliome

Il y a une augmentation du risque de gliome (tumeur maligne du cerveau) et neurinome de l’acoustique dues à l’utilisation des téléphones mobiles et sans fil. Lennart Hardell de l’Université d’Orebro en Suède.” Ces preuves épidémiologiques montrent que les radiofréquences doivent être classées comme cancérigène et non plus comme « peut être cancérigènes » comme elles sont définies actuellement”

La baisse des spermatozoïdes

Une douzaine d’études montrent que le rayonnement électromagnétique des téléphones portables et sans fils à des dommages sur la qualité et la quantité du sperme. Un téléphone portable dans la poche ou à la ceinture peut nuire à l’ADN des spermatozoïdes et altérer la fertilité chez les hommes. Les ordinateurs portables avec connexion Internet sans fil peuvent, également, endommager l’ADN le sperme.

Le risque important d’autisme

Les enfants soumis aux ondes électromagnétiques ayant des facteurs de risques de développer l’autisme sont plus enclins à déclencher cette maladie. Quant aux personnes autistes, leurs symptômes sont décuplés. « il faut donc réduire au minimum l’exposition aux ondes électromagnétiques pour les personnes souffrant de troubles d’autisme, les enfants de tous âges, les personnes souhaitant avoir un bébé, et pendant la grossesse », explique le Docteur et co-auteur du rapport Bioinitiative Martha Herbert.

Des effets délétères sur l’embryon

Les appareils sans fil tels que les téléphones et les ordinateurs portables utilisés par les femmes enceintes peuvent altérer le développement du cerveau du fœtus. Des études animales et humaines ont montré que l’hyperactivité, les problèmes d’apprentissage et de comportement Seraient dues à l’exposition in utero de ces ondes.

D’autres aspects sanitaires sont également mis en avant dans le rapport :

les dommages sur l’ADN et les gènes

les effets sur la mémoire, l’apprentissage, le comportement, l’attention

les troubles du sommeil

le cancer

les maladies neurologiques comme la maladie d’Alzheimer.

Selon David O. Carpenter, Docteur en médecine et co-auteur du rapport de 2012: « nous avons, désormais, beaucoup plus de preuves de risques pour la santé de toutes ces ondes. Elles affectent des milliards de personnes dans le monde. Le statu quo n’est pas acceptable à la lumière des éléments de preuve et des préjudices induits. “

Comment vous protéger ?

ne mettez pas votre portable près de votre oreille durant la composition d’un numéro de téléphone

mettez le haut parleur le plus souvent possible

utilisez une oreillette

évitez d’utiliser votre téléphone en voiture, dans le train, le métro ou l’ascenseur

évitez de garder votre téléphone dans votre poche

achetez un téléphone ayant le DAS (Débit d’Absorption Spécifique) le plus bas possible

privilégiez les téléphones fixes à fil car contrairement aux idées reçues les téléphones fixes sans fil émettent, eux aussi des ondes dangereuses pour notre santé

éteignez votre portable et votre box la nuit pour avoir un sommeil paisible

si vous habitez un immeuble, sensibilisez les autres habitants à éteindre leur box en leur absence ainsi que la nuit.

Vers un texte de Loi…

Le 31 janvier prochain, une proposition de loi du groupe écologiste visant à appliquer le principe de précaution sur la nocivité des ondes électromagnétiques sera étudié à l’Assemblée. Son but:

Un abaissement du seuil d’exposition aux ondes électromagnétiques ; – Un renforcement des règles locales d’urbanisme sur l’implantation des antennes-relais ; – Le lancement d’une campagne de sensibilisation ; – La reconnaissance de l’électro-hypersensibilité ; – Une réglementation plus stricte du Wi-Fi. Les scientifiques ont été sollicités à de nombreuses reprises sur la dangerosité ou l’innocuité de ces ondes, mais les avis divergent. Pour les uns elles sont dangereuses, voire cancérigènes, pour d’autres elles sont inoffensives. De leur côté, partisanes du principe de précaution, deux eurodéputées sont montées au créneau début décembre pour demander que les téléphones mobiles portent un avertissement informant les consommateurs des dangers qu’ils encourent.

Pour en savoir plus :

Le rapport Bioinitiative 2012 est disponible à l’adresse suivante: www.bioinitiative.org

 

On oublie les ondes!