Durant neuf mois vous avez arboré une sublime chevelure. Et voilà que tout à coup, alors que vous êtes aux anges avec bébé, non seulement votre belle crinière devient terne, mais vous perdez des touffes et des touffes de cheveux. Alors que faire ?

La perte de cheveux post-partum

Lorsque vous étiez enceinte, il y a encore que quelques semaines, vous étiez heureuse de voir votre chevelure sublimissime : dense et brillante à souhait. La raison : la sécrétion d’œstrogène qui perturbe (à notre grande satisfaction !) le cycle de pousse des cheveux. En effet, ces derniers passent par trois phases lors d’un cycle classique : la pousse, la pause et la chute. Mais lorsque l’on est enceinte, les cheveux arrêtent de tomber. On les trouve donc, à juste titre, beaucoup plus épais. Hélas, entre deux et cinq mois après l’accouchement, notre corps subit une importante chute hormonale entraînant, chez certaines femmes, une perte importante de cheveux.

En langage médical on parle d’alopécie post-partum ou d’effluvium telogène aigu. Et ce phénomène est pire si vous accouchez à certaines périodes de l’année, étant donné qu’en temps normal déjà, lors des demi-saisons, on perd davantage de cheveux.

Combien de temps cela dure-t-il ?

Pas plus de quatre mois ! Si cela persiste plus de six mois, il faut absolument consulter votre médecin pour savoir si vous ne manquez pas de fer et éviter que ce problème devienne chronique. Mais rassurez-vous cela est très fréquent après la grossesse.

À savoir : le fait d’allaiter protège de l’alopécie post-partum. En effet, la désimprégnation hormonale est bien moins rapide et violente ! Donc, si vous en avez la possibilité, n’hésitez surtout pas ! Ce sera non seulement extrêmement bénéfique pour la santé de votre bébé, mais aussi pour la vôtre (des études ont montré que les femmes ayant allaité avaient moins de risques de contracter un cancer du sein) et pour votre beauté (celle de vos cheveux, mais aussi les kilos accumulés durant la grossesse qui perdent bien plus rapidement quand on allaite).

Que faire en cas de perte de cheveux post-partum ?

Heureusement, il y a plusieurs astuces à appliquer pour répondre au mieux à cette chute de cheveux importante.<

Des turbans ou perruques

Vous avez perdu beaucoup de cheveux et la repousse vous semble longue ? Pourquoi ne pas opter pour des turbans, foulards ou même perruques. C’est super joli, hyper tendance et ça vous aidera à patienter. Grâce aux turbans proposés sur le site d’Aderans, par exemple, vous pourrez conserver votre féminité tout en protégeant votre cuir chevelu. Cette boutique en ligne offre en effet plein de solutions capillaires, ravissantes et de qualité. On adore ! Turban en coton, à nouer, en matières légères pour l’été et plus chaudes pour l’hiver, avec des coloris variés… Il y en a pour tous les goûts et tous les styles de cheveux. Vous y trouverez également d’autres accessoires capillaires tels que des brosses, des laques et autres sprays fixants, des shampoings et soins, etc.

Des extensions

Si vous avez une chevelure clairsemée, vous pouvez opter pour des extensions. En plus, il vous sera possible de choisir de longues mèches. Pas mal, non ? Mais attention, ne faites pas ça n’importe où ! Il vous faut un coiffeur professionnel reconnu ou recommandé par un proche. Le bouche-à-oreille, il n’y a rien de mieux ! Et pour que cela n’abîme pas votre cuir chevelu, choisissez la pose à froid.

Coupez vos cheveux !

Oui, ça a l’air un peu radical, mais lorsque l’on souffre d’alopécie, rien de mieux pour redensifier sa chevelure et la faire apparaître plus épaisse ! Et ne vous inquiétez pas, non seulement il y a plein de sortes de coupes de cheveux qui vous iront certainement super bien, mais en plus, je vous donne un scoop : les cheveux, ça repousse !!!

Avoir une alimentation équilibrée

« Que ton alimentation soit ta seule médecine » déclarait Hippocrate. Il avait raison et on le sait toutes ! Alors, c’est le moment où jamais de bien manger et notamment : Plein de fruits et légumes riches en vitamines et oligoéléments.

On privilégie les poissons gras comme le saumon, les sardines ou le hareng pour leur forte concentration en oméga 3 qui ont un rôle prépondérant dans le cycle de vie du cheveu.

Des produits laitiers qui grâce à leur forte teneur en vitamine D, en calcium et en magnésium limitent la chute des cheveux.

De la viande pour sa richesse en vitamine B12 qui accélère la repousse du cheveu et en fer qui freine sa chute.

Des aliments riches en fer comme le foie, les lentilles, les céréales complètes, les fruits de mer; pour lutter contre l’anémie.

Des œufs qui sont bourrés de kératine et de vitamine B qui boostent le renouvellement de la fibre capillaire.

Des compléments alimentaires

Vous pouvez aussi vous tourner vers les compléments alimentaires à base de fer, de zinc, de magnésium, de vitamines B5, B6 et B8 qui sont souvent prescrites aux jeunes mamans. Mais attention, comme tous complémentaires alimentaires, il ne faut pas les prendre à la légère ! Parlez-en à votre médecin traitant pour avoir son avis et ce d’autant plus si vous allaitez bébé.

Des soins spécifiques

Vous trouverez en pharmacie et parapharmacie bon nombre de shampoings et soins pour favoriser la repousse des cheveux et éviter leur chute. Bon, ce ne sont pas des produits miracles, mais ils peuvent vraiment vous aider à retrouver une chevelure plus dense et soyeuse. Néanmoins, le fait de se laver les cheveux trop souvent est mauvais pour la fibre capillaire. Alors, on fait super attention de ne pas en abuser ! Enfin, faites très attention si vous allaitez bébé : aucun des soins anti-chutes de cheveux n’a été testé sur les femmes allaitantes. Alors, dans le doute, on s’abstient.

La précieuse huile de ricin

On en a toutes entendu parler, mais avez-vous pensé à vous appliquer matin et soir de l’huile de ricin en la faisant bien pénétrer ? Avec sa très forte composition (90% !) d’acides gras oméga 6 et 9 elle favorise de manière effective la repousse des cheveux, qu’elle rend plus épais. Choisissez votre huile « pressée à froid » pour bénéficier au mieux de ses vertus.

Combien de temps avant de retrouver une crinière de lionne ?

Pendant environ quatre mois, si vous souffrez d’alopécie post-partum, vous allez perdre une assez grande quantité de cheveux. Mais après ça se tasse. Heureusement ! Pour ravoir vos beaux cheveux d’avant l’accouchement, comptez environ un an.<

À savoir : ce n’est pas parce que vous avez souffert d’alopécie lors de votre première grossesse qu’il en sera de même pour la seconde. Et vice-versa. En effet, chaque grossesse est différente !

 

Sophie Madoun