Bien-être-travail-à-domicile-et-bonne-santé-sont-ils-incompatibles-santecoolGrâce au numérique et à l’accès permanent aux données, de plus en plus d’entreprises autorisent le télétravail à temps partiel, voire à plein temps. Le travail à domicile comporte des avantages tels que la diminution du nombre de réunions ou encore celle des interruptions occasionnées par l’interaction – souhaitée ou non – avec les collègues. Il est cependant important de nuancer ce tableau et d’identifier également les inconvénients potentiels du « home office » afin d’en tirer le meilleur parti.

Un des principaux inconvénients du télétravail est l’augmentation de la sédentarité, qui constitue pourtant déjà un problème au bureau. Une routine encore plus sédentaire peut effectivement s’installer à domicile puisque le travailleur n’a plus à effectuer ses trajets quotidiens jusqu’au bureau qui comportent toujours une part, même minime, de marche à pied. A cette sédentarité professionnelle, il convient d’ajouter les heures passées aux divertissements : télévision, jeux-vidéos, lecture, etc.

Un autre inconvénient est que la configuration des « bureaux » à domicile est bien souvent ergonomiquement pauvre, et les longues heures passées dans le canapé avec le portable sur les genoux, ou penché sur la table de la cuisine peuvent entraîner des douleurs au dos, au cou ou encore aux poignets.

Qu’est-ce que cela implique en termes de bien-être ?

L’objectif de n’importe quel poste de travail, que ce soit au bureau ou à la maison, devrait être de favoriser la concentration et l’implication tout en préservant la santé de chacun. Passer la plus grande partie de la journée sans bouger affecte aussi bien la santé que la productivité ; cela nuit en particulier au bien-être métabolique et musculo-squelettique. Pour créer et maintenir une expérience saine du travail à domicile, il est essentiel de promouvoir de nouvelles habitudes permettant de rester dynamique.

Alors, que devrions-nous faire ?

L’une des façons les plus simples d’être dynamique et de rester productif est de se lever davantage. Qu’il s’agisse de répondre à un appel téléphonique, ou de faire un peu de lecture, rester debout peut être aussi bon pour notre corps que marcher. La position debout augmente la dépense calorique, accélère notre métabolisme, tonifie nos muscles et améliore notre circulation sanguine.

En complément, un changement simple dans la configuration de travail peut apporter des avantages tangibles : optez pour un bureau « assis-debout ». Cette option nous donne la possibilité, notamment en fonction des signaux envoyés par notre corps. , de choisir les moments et la durée pendant lesquels nous travaillons debout. De tels choix aident à augmenter l’activité en douceur, simplement en encourageant des périodes de station debout de 20 à 30 minutes. Loin d’être affectée, la productivité est améliorée car l’employé peut bouger tout en travaillant, plutôt que de s’éloigner du bureau pour se dégourdir les jambes. Toutefois, quelle que soit l’approche choisie, les principes d’ergonomie doivent être respectés.

Travail à domicile : conseils pour améliorer la productivité et le bien-être

Analyser l’espace de travail et optimiser le temps passé assis et debout

Il est primordial de réaliser que la sédentarité est néfaste pour la santé, tout comme l’est une mauvaise posture. Il est aussi possible d’improviser une station de travail debout à domicile en posant son ordinateur portable sur le comptoir de la cuisine, voire sur une table à repasser. Cela permet d’avoir un aperçu des bénéfices possibles, mais il ne s’agit que d’une astuce à court terme. Les bureaux assis-debout prennent en compte les principes d’ergonomie et permettent d’adopter une bonne posture.

Créer une routine

A domicile, sans les interruptions liées aux interventions de nos collègues, nous passons souvent de longues heures absorbés par le travail. Il est donc important de mettre en place une routine afin d’éviter une trop longue station assise.  Par exemple, mettre une alarme afin de se rappeler de rester debout pendant 15 à 20 minutes. L’exercice peut être renouvelé plusieurs fois dans la journée pour obtenir de réels résultats. L’une des techniques possibles est de définir des périodes de 30 minutes de travail entrecoupées de courtes poses – par exemple en préparant un café ou un thé afin de se mettre debout et s’éloigner de son écran. Cela est également bénéfique au confort visuel.

Séparer son espace de travail de son espace de loisirs

Bien que cela puisse être difficile, il est primordial de se contraindre à des horaires de travail réguliers, en se déconnectant environ à la même heure et en rangeant les documents professionnels à part. L’équilibre travail/vie privée doit être respecté pour conserver une meilleure productivité et éviter l’épuisement physique comme moral.

–Mesurer et mieux prendre conscience de la durée totale passée en position assise

Nous avons tous tendance à sous-estimer le nombre d’heures que nous passons assis, il existe pour cela des bracelets connectés, des applications et des calculateurs en ligne qui permettent d’obtenir une estimation réaliste du temps sédentaire. À l’aide de ces outils, il est aussi possible de fixer des objectifs mesurables, par exemple en matière de calories éliminées, ou de réduction des heures sédentaires.

Bonne nouvelle : une heure de plus en position debout chaque jour produit des résultats significatifs. Selon une recherche : 66 % des travailleurs se sentent plus productifs, 87 % plus dynamiques, 71 % plus concentrés, et 50 % ont ressenti une diminution des douleurs dans le haut du dos, le cou et les épaules.

Betsey Banker