Révolution-pose-de-prothèse-de-l-épaule-en-ambulatoire-santecool

 

La Clinique Monticelli, propose aujourd’hui une prise en charge innovante à ses patients : la pose de prothèse d’épaule en ambulatoire. Une chirurgie pratiquée par les Docteurs Renaud Gravier, Stephane Airaudi et Alexandre Galland, Chirurgiens Orthopédistes spécialisés dans la chirurgie du membre supérieur, qui s’inscrit dans la politique de la clinique centrée sur la chirurgie ambulatoire. En France, cette prise en charge reste novatrice, la Clinique Monticelli se positionne comme précurseur. Zoom sur les explications du Docteur Gravier.

 

 

 

 

La pose de prothèse d’épaule

 

La chirurgie de prothèse d’épaule s’adresse aux personnes dont le cartilage de l’articulation s’est usé ou a disparu.

La prothèse d’épaule consiste à remplacer l’articulation par un implant prothétique. L’intervention permet de retrouver la mobilité et surtout de supprimer la douleur. Une chirurgie qualifiée de lourde qui nécessite habituellement une hospitalisation de 4 à 5 jours.

Grâce à une chirurgie moins invasive, une anesthésie plus courte et une implication du patient dans sa guérison, l’opération peut aujourd’hui se pratiquer en ambulatoire. Ainsi, au sein de la Clinique Monticelli, le patient est hospitalisé le matin et regagne son domicile le soir. « Nous avons progressivement diminué le temps d’hospitalisation pour arriver à réaliser ce geste en ambulatoire. C’est un réel confort pour le patient », complète le Dr Gravier.

 

Une prise en charge centrée sur le patient

« La prise en charge ambulatoire permet au patient de retrouver rapidement son environnement familier et permet une récupération plus rapide notamment due à une meilleure appréhension de l’opération. Celui-ci est informé en amont de l’ensemble des étapes de sa convalescence. Le geste chirurgical est quant à lui le même que pour une opération classique, c’est la prise en charge du patient qui est différente », précise le Docteur Gravier.

– Avant l’opération, il est important d’organiser le parcours de soins du patient, de son arrivée au suivi post-opératoire. Ceci passe par l’information et l’implication du patient dans sa guérison. Le but est de l’informer au maximum en amont pour lui permettre de préparer son arrivée et son départ dans les meilleures conditions. Il connait ainsi chacune des étapes de son parcours de soins. Il est important également de préparer le suivi post-opératoire du patient via la coordination des différents professionnels entrant en jeu dans le parcours de soins tels que les infirmiers de ville et le médecin traitant.

– Lors de l’opération : l’anesthésie générale et locorégionale a bénéficié de progrès pharmacologiques et techniques permettant un réveil et  une analgésie performante qui autorise un retour précoce du patient et lui permet de se remettre plus rapidement.

– Post-opératoire : la chirurgie ambulatoire pour la prothèse de l’épaule n’est possible qu’à travers l’utilisation d’un protocole d’anesthésie assurant l’analgésie post-opératoire du patient et réalisable à domicile. Les anesthésistes, Dr Marie-Anne Roy et Isabelle Aleman, occupent une place fondamentale dans cette prise en charge pour assurer un confort suffisant au patient pendant les premiers jours après l’opération.

Grâce à la prise en charge ambulatoire, le patient regagne ainsi son domicile le jour même et est suivi chez lui par l’équipe médicale de la clinique et son médecin traitant. Il est par contre nécessaire que le patient soit accompagné d’un proche la première nuit après l’intervention.

Une prothèse innovante

Côté innovation, l’utilisation d’un matériau de nouvelle génération pour la prothèse d’épaule comme le Pyrocarbone permet de ne remplacer qu’une partie de l’articulation et de raccourcir ainsi la durée de l’opération à moins d’une heure. Le Pyrocarbone a un comportement mécanique proche de celui de l’os et peut donc être articulé en face d’un cartilage usé, son coefficient de glissement lui permet d’assurer ainsi une parfaite mobilité de l’articulation.

La chirurgie ambulatoire, le leitmotiv de la Clinique Monticelli

La Clinique Monticelli, qui place la prise en charge ambulatoire au cœur de sa stratégie, atteint un taux d’ambulatoire de 72 % sur les 10 000 actes de chirurgies qu’elle compte chaque année, ce taux se situe au-delà du seuil fixé à 50 % par le gouvernement*.

C’est une prise en charge qui implique une organisation centrée sur le patient pour aider ce dernier à devenir acteur de sa santé.

En 2016, les activités de la Clinique Monticelli seront transférées dans un nouvel établissement à construire dans la périphérie du Stade Vélodrome. Il répondra aux normes les plus récentes en matière de construction, d’équipements et de matériels. Sa conception sera adapté au développement de la prise en charge des patients en ambulatoire.

 

 

 

Docteur Gravier