Maladies émergentes, les oubliées

maladies-émergentes-les-oubliees-santecool

 

 

En France, ils sont simplement invisibles. Aucune statistique ne parle d’eux. Les chercheurs les ignorent. Le système de soins les exclut. La société ne leur accorde aucune place. Qui sont-elles? Les maladies émergentes. Alors donnons une digne place aux fibromyalgies, hypersensibilités, fatigues chroniques !

 

 

 

Les Maladies Chroniques Non Transmissibles (cancers, maladies cardiovasculaires, maladies métaboliques, maladies neurocognitives) sont désormais reconnues responsables des deux tiers des décès prématurés.

En cause, notamment : les « déséquilibres nutritionnels » et les «expositions environnementales aux substances chimiques2».

 

Qu’est ce que sont les Maladies Environnementales Émergentes (M2E)?

comprendre notamment :

– la fibromyalgie,

– le syndrome de fatigue chronique/encéphalomyélite myalgique,

– l’hypersensibilité chimique multiple ou l’électro-hypersensibilité

constituent des signaux de détresse de certains organismes confrontés aux dérèglements de notre environnement.

 

En nous alertant sur les agents chimiques, physiques ou infectieux qui portent atteinte – généralement à bas bruit – à la santé de tous, les maladies émergentes (M2E) éclairent la crise sanitaire d’un jour nouveau.

S’attaquer aux causes de ces hypersensibilités acquises, c’est trouver les solutions qui permettront de protéger toute la population des effets délétères de nombreux agents toxiques auxquels nous sommes exposés au quotidien.

  • Une urgence pour les malades

Les maladies émergentes (M2E)  toucheraient a minima 5 % de la population3 et tous les signaux indiquent que cette prévalence va en augmentant.

Dans les cas les plus graves, ces malades perdent leur autonomie et voient leur vie brisée, tant sur le plan professionnel, social, que familial.

La douleur ou l’évitement de l’agent pathogène (comme les parfums ou les ondes de la téléphonie mobile) entravent très sérieusement la possibilité d’une rencontre avec autrui, de même qu’ils rendent délicate, voire impossible, l’insertion du patient dans un parcours de santé sécurisé.

 

  • Une urgence pour les médecins

Ceux-ci, confrontés quotidiennement à des patients présentant des symptômes invalidants mais inexpliqués, restent démunis et sans solution de prise en charge adéquate.

Cette situation résulte d’une double carence :

L’absence de définition de ces pathologies, d’information, de formation des médecins

1. Conduit les malades au nomadisme médical ou à des soins inappropriés (notamment des traitements médicamenteux à base d’antidépresseurs ou des psychiatrisations abusives) et parfois dangereux. Même quand ils sont correctement diagnostiqués, les malades se voient condamnés à des prises en charge tardives, insuffisantes, voire inexistantes.

L’inertie des instances de santé publique des maladies émergentes , qui négligent les facteurs de risques environnementaux.

  1. Il s’ensuit que les malades restent exposés au quotidien à ces agents pathogènes, avec aggravation de leur état et de leur chance de guérison.

Ces carences ne constituent pas seulement une perte de chance pour l’accès à des soins appropriés et en sécurité pour les patients; elles pèsent aussi fortement sur le plan financier en raison à la fois des coûts de santé liés aux prises en charge sanitaires, et du manque à gagner engendré par la baisse (ou l’absence) de production de richesses de la part des personnes malades.

 

Les Maladies Environnementales Emergentes doivent donc être incluses comme axe prioritaire dans la Stratégie Nationale de Santé.

 

Sources :

1 Propos tenus à l’occasion de la publication d’un article phare (Lim SS et al. A comparative risk assessment of burden of disease and injury attributable to 67 risk factors and risk factor clusters in 21 regions, 1990-2010: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2010. Lancet. 2012 Dec 15;380(9859):2224-60). Cet article analyse le basculement de la situation sanitaire mondiale entre 1990 à 2010 : on est passé d’une époque où la mortalité et la morbidité étaient surdéterminées par les maladies infectieuses à une ère nouvelle dans laquelle les maladies chroniques – non transmissibles – sont devenues prépondérantes.

 

2 Wang H, Dwyer-Lindgren L, Lofgren KT, Rajaratnam JK, Marcus JR, Levin-Rector A, Levitz CE, Lopez AD, Murray CJ. Age-specific and sex-specific mortality in 187 countries,

1970-2010:a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2010. Lancet. 2012 Dec 15;380(9859):2071-94.

 

3 Verhaak PF, Meijer SA, Visser AP, Wolters G. Persistent presentation of medically unexplained symptoms in general practice. Fam Pract. 2006 Aug;23(4):414-20.

 

Agissons pour faire reconnaître les maladies émergentes

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *