Savez-vous que la paralysie cérébrale est la principale cause de handicap moteur de l’enfant ? Une naissance toutes les six heures, quatre nouveaux bébés atteints par jour… ! Alors, la  paralysie cérébrale, c’est quoi ? Réponses.

La paralysie cérébrale désigne un groupe de troubles affectant les mouvements d’une personne depuis sa naissance. C’est un handicap permanent qui ne s’aggrave généralement pas avec le temps. Il est dû à des dommages sur le cerveau en développement du bébé, soit pendant la grossesse soit autour de la naissance.

La paralysie cérébrale, c’est quoi ?

Les causes de la paralysie cérébrale sont multiples, par exemple une naissance prématurée ou un cordon enroulé autour du cou du bébé pendant la naissance. Cela peut donc arriver à n’importe quel nouveau-né.
Les conséquences peuvent être plus ou moins lourdes allant d’une légère difficulté à marcher à une atteinte grave de la motricité entraînant l’usage de fauteuil roulant (paralysie d’un côté du corps voire des quatre membres). Les personnes atteintes de paralysie cérébrale peuvent également présenter des déficiences moins visibles comme des troubles visuels, de la parole, une épilepsie, des troubles des apprentissage, voire une déficience intellectuelle.

Les progrès considérables de la science grâce à la recherche ces dernières années rendent maintenant possibles des innovations majeures comme par exemple :

  • dans la prévention des lésions à la naissance comme l’hypothermie : on fait descendre la température corporelle du nourrisson à 33,5° ce qui protège le cerveau et favorise la réparation des cellules endommagées. Grâce à cette nouvelle technique, le destin de ces nouveau-nés peut changer !
  • dans le développement de techniques de rééducation plus efficaces dès les premiers mois de vie pour prévenir les complications et les douleurs,
  • dans l’amélioration de la participation active et du  parcours de vie des enfants et de leur famille  et des adultes pour leur permettre d’être plus autonomes,
  • dans le développement de technologies de suppléance (de la robotique qui permet de réaliser de nombreuses tâches aux jeux sérieux pour la rééducation…).

La recherche n’est utile que si elle se traduit dans la vie de ceux qui en ont besoin.
Et parce que la recherche, c’est aussi une question de moyens, la Fondation Paralysie Cérébrale a besoin d’argent et de dons pour financer les projets les plus porteurs d’espoir et de progrès.

« Aujourd’hui encore quatre enfants naissent tous les jours en France avec cette pathologie dont les séquelles peuvent être plus ou moins sévères. » explique Edouard Detrez. « La recherche est un levier puissant pour trouver des solutions et soigner. Je suis optimiste de nature et la distance ne me fait pas peur ! Le trajet pour trouver des solutions est peut-être long, mais il faut s’y engager avec confiance ! Rejoignez Steptember, levez à mes côtés des fonds pour la recherche sur la paralysie cérébrale !!! »

 

Informations : www.steptember.fr