Les vacances vous semblent déjà loin ? Malgré cela vous avez du mal à attaquer la rentrée ? Voici quelques idées pour vous aider à tenir le coup et à vous mo-ti-ver !

 MOTIVER-rentree-santecool

Une alimentation saine tu adopteras 

Tous les ans, c’est la même histoire. On se promet d’avoir une alimentation digne de ce nom et l’on replonge dans l’anarchie la plus totale. Ce n’est pas complètement de notre faute : il y a les diners entre amis avec leur lot de biscuits à apéritif à se damner ; normal on en mange jamais ! Les gâteaux et crème à tartiner du petit dernier qui nous font des clins d’œil : et nous de succomber. Les coups de blues ou les énervements qui nous font dévaliser placards et réfrigérateur.

Mais en cette rentrée, c’est décidé, on ne flanchera pas ! Une heure avant d’aller au resto ou chez des amis, on mange une pomme : on ne se jettera pas sur tous les amuses-bouches qui passent ! A la maison, toute la famille se met au régime « fruits » : les sucreries disparues, la tentation le sera de fait. Pour calmer nos fringales on respire profondément et on se relaxe. Ou on fait dix séances d’abdos. Ca calme !

Du sport tu feras 

Trois fois par semaine on fait au moins ¾ heures de sport. Celui de notre choix ! Du jogging en passant pas la marche rapide ou la natation, de la danse, du tennis ou de la gym,… Peu importe du moment que ça nous fait plaisir ! Plaisir, le mot est lancé. Car le but en plus de se muscler et de faire fondre sa graisse et de prendre du bon temps. A faire entre copines, c’est toujours plus motivant !

De ta peau tu prendras soin

Il ne nous viendrait jamais à l’esprit de sortir toute nue ! Il en va de même pour notre peau. Visage et corps. Alors, avant de sortir, on n’oublie jamais de mettre notre crème de jour pour la protéger des agressions extérieures (soleil même si il est faible car les UV passent quand même, froid, tabac, pollution). Le soir on se démaquille et on met sa crème de nuit. Une fois par semaine on se fait un peeling, histoire d’enlever les cellules mortes et on fini par un masque.

Chez le coiffeur tu iras 

On arrête de couper notre frange nous-mêmes et de nous faire des colorations « maisons » avec un résultat toujours approximatif. Les coiffeurs sont faits pour ça ! Et eux, au moins, savent le faire !

Jolie tu seras (et que pour toi !) 

On connaît toute des périodes où le simple fait de se coiffer, de se maquiller, de s’habiller devient une corvée. A moins de faire un métier de représentation (hôtesse, vendeuse, commerciale sur le terrain,…), où le look est la condition sine-qua-non pour conserver notre job, il peut arriver que l’on se jette sur le premier vêtement à porter de main (et le plus confortable, ça va de soi !, que l’on se passe un coup de brosse vite fait mal fait, et que l’on se maquille à peine. Grosse erreur ! Savez-vous que lorsque vous vous faites belle votre cerveau sécrète des endorphines, les fameuses hormones du plaisir ? Et puis, passer inaperçu est loin d’être valorisant pour l’estime de soi. Quant aux réflexions de nos collègues et ami(e)s du style : « t’as vraiment mauvaise mine en ce moment », « tu ne te laisserais pas un peu aller ?! », « tu n’aurais pas pris quelques kilos de trop ? »,… nous casse le moral. Alors, on se reprend ; quitte à se lever une heure plus tôt ; et on (re)prend plaisir à se pomponner !

Dire non, tu sauras

S’affirmer c’est se respecter. Alors lorsque notre boss, nous demande à 17h30 de préparer un dossier pour le lendemain, quand une copine nous saoule systématiquement avec ses histoires sans jamais nous écouter,  quand notre belle-mère veut venir abso-lu-ment ce week-end et que l’on est occupée ou que tout simplement, on en n’a pas envie,… On dit NON !

Des cours tu prendras 

Des cours de n’importe quoi mais des cours. Cuisine, brico, langues étrangères,… peu importe ! Ce qui prime c’est qu’au mois de juin on soit toute contente de montrer ce que l’on sait dire ou faire ! Comme quand nous étions petites !

De ta culture tu t’occuperas 

Et pour se motiver, on prend un abonnement au théâtre, au musée, à l’Opéra, et on y va au moins une fois par semaine !

Ton mec tu étonneras  

Des rendez-vous inattendus à leur du déjeuner ou à la sortie de son travail en passant par des week-ends improvisés, cette année on rompt avec la routine et on donne du pep’s à notre couple. Pour plus d’idée, lisez notre article page 86 « Comment stimuler le désir au sein de notre couple ».

Une baby-sitter, deux fois par semaine le soir, tu prendras

Parce que ce n’est pas parce que l’on est parent que l’on doit délaisser notre vie sociable ou notre couple, embaucher, à l’année, une baby-sitter au moins deux fois par semaine est indispensable. Et rassurez-vous, vous ne serez pas une mauvaise mère pour autant ! Les enfants ont besoin de voir leurs parents épanouis. Alors let’s go ! 

 

S.M.

A lire aussi :