Quand les neurosciences prouvent leur efficacité pour les pédagogies alternatives

Quand-les-neurosciences-prouvent-leur-efficacité-pour-les-pédagogies-alternatives-santecool

Les pédagogies alternatives ou actives ont le vent en poupe. De plus en plus d’établissements offrent des méthodes tournées vers l’individu et ce, aussi bien dans l’enseignement privé que public. La plupart se réfèrent au courant de l’éducation de 3ème génération, optant pour un apprentissage développant l’autonomie, l’épanouissement de l’élève, la joie d’apprendre, le libre choix des activités. Saviez-vous que les recherches en neurosciences ont prouvé leur efficacité? Explications.

 

Les neurosciences et les sciences cognitives ont étudié les pédagogies alternatives et ont démontré les bienfaits que celles-ci apportent aux enfants. La bienveillance étant le maitre mot de ces enseignements, il apparait que pour lutter contre l’échec scolaire ces pédagogies en soit la voie royale.

Les pédagogies alternatives, se détachent des manuels pour créer ses propres outils. C’est ainsi qu’il y a des exercices d’intelligences différentes : nature, dessin, musique… qui sont tout aussi importants que les disciplines classiques comme le français ou les mathématiques. Des enfants très timides, par exemple, peuvent s’épanouir avec le théâtre ou la musique même s’ils déclarent ne pas aimer travailler en groupe. Le but est que l’enfant expérimente, s’épanouisse et se rende compte qu’il a toute sa place dans la classe et qu’il peut apporter aux autres telle ou telle compétence.

En 1989, Lionel Jospin met l’élève au centre du système éducatif. Il ne faut jamais l’oublier ! Et ne pas partir de l’enseignant vers l’élève mais de l’élève à l’enseignant. « Pour que l’enseignement fonctionne, il faut partir de l’élève, de ce qu’il comprend, de sa position, de sa singularité » déclare Charles Pépin.

La place des interactions sociales est  essentielle.  L’intelligence interpersonnelle et le fait d’être en groupe permet d’échanger et de s’enrichir.

A travers l’ouvrage Les écoles alternatives, les pédagogies de la bienveillance, Sophie Madoun fait le tour des différentes pédagogies alternatives (Montessori, Steiner, Freinet,…) de leur philosophie, de leur mode de fonctionnement, de ce que cela apporte aux élèves,…  De l’apport des neurosciences qui ont étudié ce mode d’éducation. Le tout jalonné de témoignages d’experts en science de l’éducation, de psychologues, d’enseignants, de parents et d’élèves.

Un ouvrage unique et indispensable à destination de tout parent souhaitant comprendre l’éducation, au regard des derrières découvertes scientifiques.

 

Les écoles alternatives, les pédagogies de la bienveillance – Éditions Grancher, 15 euros

A paraître en octobre

Share Button

2 Comments