La Région Île-de-France est actuellement touchée par une vague de froid avec des températures susceptibles d’être comprises entre -5°C et -10°C, d’après les prévisions de Météo France. C’est ainsi que la région va tout mettre en place pour les SDF.

 

Compte tenu de cet épisode climatique et dans le cadre du plan grand froid mis en place par la Préfecture de Paris et d’Île-de-France, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Marie-Carole Ciuntu, Vice-présidente chargée des Lycées et de l’Administration générale et Farida Adlani, Vice-présidente chargée des Solidarités, de la Santé et de la Famille ont décidé de mettre à disposition dès ce soir l’Hôtel Fortuny (Paris 17ème) ainsi que le gymnase du lycée Buffon (Paris 15ème) et celui du lycée Lamartine (Paris 9ème) afin de pouvoir accueillir des personnes sans domicile. Ces mises à disposition sont rendues possible grâce au volontarisme et à l’engagement des maires d’arrondissement concernés, Philippe Goujon (15ème), Delphine Bürkli (9ème) et Geoffroy Boulard (17ème).

 

Cette décision est prise dans la continuité de la rencontre qui a eu lieu ce mois-ci entre Valérie Pécresse et les représentants de plusieurs associations caritatives (dont la Croix-Rouge, les Restos du cœur et l’Armée du salut.) A cette occasion, 150 000 euros avait été débloqué en urgence afin de soutenir les associations qui viennent en aide aux plus démunis, dans le cadre du plan grand froid régional.

 

Promouvoir les solidarités à l’échelle régionale constitue un réel défi pour lutter contre les fractures du territoire francilien et s’inscrit dans le plan « Région Île-de-France solidaire ». En agissant ainsi, la Région Île-de-France réaffirme son attachement aux valeurs de solidarité et de cohésion qui sont les siennes. Elle soutient tout au long de l’année des projets à destination des sans-abri (tels que la construction d’hébergements, la réhabilitation de CHRS – Centre d’hébergement et de réinsertion sociale – ou bien encore l’aménagement d’épiceries solidaires pour les acteurs de l’aide alimentaire).

 

En 2017, la Région Île-de-France a ainsi affecté près de 1M d’euros attribués sous forme de subventions à diverses structures proposant sur l’ensemble du territoire francilien une aide aux populations en grande précarité (Restos du cœur, Armée du Salut, Secours catholique, Croix-Rouge française, Secours populaire, Samu social etc.)