surimi-santecool

En moins de 20 ans, le surimi, spécialité japonaise au départ, s’est largement installé dans les habitudes alimentaires des Français. D’après la récente enquête menée par CSA pour les fabricants français de surimi[1], ils sont 76% à en consommer. Parmi eux, 43% en consomment même plusieurs fois par mois !

Les Français sont particulièrement séduits par ce produit aux nombreux atouts : fabriqué à partir des parties nobles de poisson blancs (chair de poisson), il constitue une source de nutriments et de protéines de qualité accessible au plus grand nombre (6,50€/kg[2]). Ainsi, 3 Français sur 4 consomment du surimi et 98% des enfants consommateurs aiment le surimi ! Un goût partagé par la famille au grand complet : 85% des parents achetant du surimi à leurs enfants en prennent aussi pour eux.

Les raisons de ce succès sont claires : plus de 9 Français sur 10 (93%) considèrent le surimi comme un aliment pratique et facile à consommer. Disponible en bâtonnet, miettes / râpé, médaillons, tranches,… le surimi s’adapte à toutes les envies. Il est consommé de multiples façons : comme ingrédient dans une salade, par 91% des consommateurs, seul en entrée (88%) ou accompagné de sauces (83%). Simple à mettre en œuvre, le surimi s’invite à tous les repas de la famille : 56% des consommateurs le dégustent le midi au déjeuner et 64% le soir au diner pour sa légèreté. Il est même devenu une vedette de nos apéritifs puisque 55 % des consommateurs en proposent dans ce cadre.

Surimi : une consommation multipliée par 5,6 en 20 ans !

Le surimi est devenu un incontournable des repas des Français, qui le consomment à domicile dans 92% des cas (chez eux 83% ou chez des amis 9%). En 2013, les Français en ont consommé 57 402 tonnes, soit 2,7 kg par an et par foyer[3], représentant un chiffre d’affaires d’environ 310 millions d’euros. En 1994, la quantité de Surimi consommée ne représentait que 10 200 tonnes : 20 ans plus tard cette quantité est multipliée par 5,6 ! Le marché français du surimi est ainsi le plus important d’Europe, et 3ème dans le Monde, après le Japon et les États-Unis. Le Surimi bénéficie de consommateurs fidèles : la proportion de ménages acheteurs est relativement stable avec 64,3% en 2013. Il n’a cependant pas échappé à la morosité ambiante et à la baisse des achats des Français sur les produits de grande consommation. Par rapport à 2012, le marché global du surimi a légèrement reculé de 2,5% en valeur.

Surimi : un produit qui gagne à être connu et reconnu !

surimi

Les Français sont encore près de 7 sur 10 (69%)  à déclarer leur méconnaissance sur la composition du surimi. Seuls 7% savent que le surimi est bien fabriqué uniquement à partir des parties nobles du poisson (filets, chairs).  Ils sont plus de 7 sur 10 (71%) à se tromper en pensant que le surimi est composé de restes de poisson, voire du poisson entier (25%).

Un manque d’information sur la composition du surimi qui explique une fois sur 2 sa non-consommation (24% de Français non-consommateurs). C’est pourquoi, les entreprises et leur syndicat multiplient les actions d’information et de pédagogie pour une meilleure connaissance de la « Recette du Surimi » : en effet, il s’agit bien d’une recette élaborée à base de chair de poissons blancs. Il contient ainsi, environ 40% de chair de poisson, du blanc d´œuf, de la fécule de pomme de terre ou de l’amidon de blé, et de l’huile de colza pour obtenir une pâte moelleuse. Selon les marques, des arômes sont ajoutés à la pâte pour régaler les papilles et une touche d’extrait de paprika pour la couleur orange et le plaisir des yeux.

Surimi : un atout nutrition au quotidien

La composition du surimi

Comme le souligne le médecin nutritionniste Dr Laurence Plumey : « Inspirée de la tradition japonaise et fabriqué principalement à base des ingrédients naturels et nobles que sont le poisson, le blanc d’œuf, des féculents et un peu d’huile de colza, le surimi possède de réelles qualités nutritionnelles. En effet, il est riche en protéines, source d’Oméga 3 et de vitamine B12, il est pauvre en sucres et apporte une quantité très raisonnable de matières grasses et d’énergie. Il peut être consommé par tous, du jeune enfant à la personne âgée et dans le cadre des régimes hypocaloriques et hypocholestérolémiants. Le Surimi est donc un produit qui a tout à fait sa place dans une alimentation équilibrée. Les recettes sont très nombreuses et sans limite, pour le plaisir de tous ! ».

Surimi : une inépuisable source d’inspiration culinaire

Aujourd’hui devenu l’un des « basiques » de notre cuisine, le surimi est l’allié de nos repas quotidiens. Qu’il soit dégusté seul, nature ou en sauce, ou qu’il serve d’ingrédient pour des salades ou des recettes créatives, le surimi est devenu « un indispensable » pour les cuisiniers amateurs comme professionnels. Le surimi s’adapte facilement aux envies de chacun et permet de revisiter les recettes de nos régions. Une capacité que vont illustrer les candidats invités à exprimer leurs talents culinaires à l‘occasion de la première Coupe de France de Surimi, organisée avec l’Atelier des Chefs dans 9 villes de France. Une compétition à suivre sur : www.lovesurimi.com.