Pour cette édition 2018 de Septembre en Or, la tour Montparnasse accueillera un défi sportif #ORduCommun le 15 septembre au profit de la Fondation Gustave Roussy pour la recherche sur les cancers de l’enfant : Plus de 1 000 coureurs seront attendus pour prendre le départ de la course verticale et gravir les 59 étages de la Tour Montparnasse en un minimum de temps (inscriptions en ligne jusqu’au 13 septembre). Pour l’occasion, la tour parisienne affiche sur sa façade une mosaïque de 1 000 visages d’enfants, de femmes et d’hommes, tous mobilisés contre les cancers pédiatriques, qui recomposent le portrait géant de Noé, emblème de la campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle ».

Pionnier dans la prise en charge des jeunes patients, Gustave Roussy a initié en France Septembre en Or, mois dédié aux cancers de l’enfant, appelle chacun à se mobiliser autour de cet enjeu de santé publique et à être #ORduCommun !

Les cancers pédiatriques étant des cancers rares, ils nécessitent des travaux de recherche spécifiques et coûteux, néanmoins indispensables pour sauver davantage de vies. Pour guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle, Frédéric Lemos, papa de Noé, a lancé en septembre 2017 pour Gustave Roussy une grande campagne éponyme qui porte une double ambition : sensibiliser à la cause et collecter 10 millions d’euros d’ici 2020 afin de tout mettre en œuvre pour guérir plus et mieux les enfants malades.

 

Le dynamisme de la campagne et la grande mobilisation de la société civile ont déjà permis de collecter 5 millions d’euros. Ce succès permet de démarrer les projets avec une année d’avance sur le calendrier prévu, avec les recrutements d’un oncopédiatre, d’un chef de projet et d’un bio-informaticien qui travailleront notamment sur les axes immunologie et génétique ainsi que le lancement d’un essai clinique. Par ailleurs, les séquençages qui devaient démarrer en 2019 commenceront dès octobre.

La campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle »

Les progrès de ces dernières décennies permettent à 80 % des jeunes patients de guérir dans les 5 ans suivant le diagnostic de la maladie mais près de 2/3 d’entre eux garderont des séquelles à l’âge adulte. Pour les 20 % d’enfants en échec de traitement, la recherche est aujourd’hui le seul recours.

Chaque année en France, 500 enfants et adolescents meurent d’un cancer et 6 000 en Europe. En France, 1 700 nouveaux cas sont diagnostiqués chez les enfants et 800 chez les adolescents, soit un enfant sur 440. Le cancer reste la première cause de décès par maladie chez les enfants de plus d’un an.

Sur les 10 millions d’euros qui seront collectés dans le cadre de la campagne :

–    3,5 millions iront à la recherche en immunologie pour comprendre comment les cancers pédiatriques échappent au système immunitaire afin de développer des immunothérapies spécifiques et efficaces chez l’enfant et pour que les enfants puissent eux aussi bénéficier de la révolution de ces traitements,

–    4 millions iront à la recherche en génétique pour comprendre pourquoi les enfants ont un cancer car aujourd’hui seuls 10% des cancers de l’enfant peuvent être expliqués. Pour soigner de manière encore plus efficace les jeunes patients et mettre en place de nouvelles stratégies de prévention et de diagnostic, il faut identifier d’autres gènes prédisposants.

–    Près de 2 millions seront dédiés à la recherche transdisciplinaire, clinique et biologique pour comprendre, dépister et prévenir les complications tardives des traitements donnés pendant l’enfance.

–    700 000 euros permettront de développer de nouveaux outils d’information pour les jeunes patients et leur famille afin de mieux comprendre les traitements à venir pour avancer ensemble plus sereinement face à la maladie.

Plus d’infos : www.guerirlecancerdelenfant.fr

Pour faire un don : 5 euros par SMS en envoyant le mot ENFANT au 92 250 ou don libre en ligne

 

 Des initiatives en OR

Tout au long du mois de septembre, les initiatives se multiplieront :

  • Le 15 septembre, la course verticale organisée par TheTowerRun au profit de la recherche sur les cancers de l’enfant menée à Gustave Roussy.
  • Pendant tout le mois, la mosaïque des 1 000 visages de donateurs réalisée par Chloé Bolloré reste affichée sur la Tour Montparnasse pour sensibiliser le public aux cancers pédiatriques.
  • Du 10 au 16 septembre, la chaîne de restauration Big Fernand vendra dans ses restaurants français une recette de hamburger éphémère, le Pascalin, dont l’intégralité des ventes sera reversée à la recherche sur les cancers de l’enfant à Gustave Roussy.
  • De nombreuses animations auront lieu au sein du département de pédiatrie et dans l’Institut grâce à des associations partenaires : Repas en OR, goûter musical, ateliers, spectacle de magie, film d’animation en stop motion, mini-ferme… Fin septembre, une fête ExtraORdinaire clôturera ce mois de mobilisation.

En septembre, soyez #ORduCommun !

Pour sensibiliser à la lutte contre les cancers de l’enfant et soutenir la campagne, Gustave Roussy invite le grand public à faire déferler une vague d’or sur les réseaux sociaux tout au long du mois de septembre. Pour cela il suffit de :

  • Publier des messages et photos comportant un élément doré avec le hashtag #ORduCommun

  • Suivre et relayer les comptes Twitter et Facebook @SeptembreEnOr

  • Appliquer le décor « Septembre en or » de Gustave Roussy sur une photo de profil Facebook

 

A propos du département de cancérologie de l’enfant et de l’adolescent de Gustave Roussy

Pionnier dans la prise en charge des jeunes patients avec la création en 1950 du 1er service de cancérologie pédiatrique en France, Gustave Roussy et ses équipes poursuivent leurs travaux afin d’améliorer le taux de survie et la qualité de vie future de ces jeunes patients.

Actuellement le département de cancérologie de l’enfant et de l’adolescent mène une trentaine d’essais cliniques.

Dirigé par le Dr Dominique Valteau-Couanet, ce département prend en charge tout type de cancer pédiatrique : neuroblastomes, tumeurs cérébrales, tumeurs osseuses et des parties molles, lymphomes, tumeurs germinales et tumeurs rares.

En 2017, 2 540 enfants et adolescents étaient suivis par le département de cancérologie de l’enfant et de l’adolescent dont 430 nouveaux patients.

Pour en savoir plus sur le Département de cancérologie de l’enfant et de l’adolescent

 

Rendez-vous sur les cancers de l’enfant : www.guerirlecancerdelenfant.fr

Pour faire un don pour lutter contre les cancers de l’enfant : 5 euros par SMS en envoyant le mot ENFANT au 92 250 ou don libre en ligne