Moments magiques pour certains, journées difficiles pour d’autres. Chacun ressent la période des fêtes de fin d’année à sa façon. Créée en 1960, l’association S.O.S Amitié, apporte son écoute à tous ceux qui, au moment des fêtes et tout au long de l’année, luttent contre la solitude et le mal-être.

Pour beaucoup, Noël est synonyme de souvenirs d’enfance agréables, de convivialité et de partage. Près de 80% des Français déclarent aimer Noël*. Il reste donc 20 % de personnes en France pour qui le réveillon du 24 et la journée du 25 décembre riment avec tristesse, angoisse ou amertume.

Un sondage Opinion Way révèle qu’environ 20% des Français (25% pour les urbains) passent Noël seuls. Ces chiffres cachent des réalités bien différentes. On trouve notamment :

  • les personnes qu’un conflit familial empêche de fêter Noël avec les parents, les frères et sœurs, enfants… ;
  • les veufs et les veuves, dont la famille ne s’occupe plus ;
  • les personnes peu entourées ou qui n’ont pas d’amis ;
  • les célibataires qui voient leurs amis fêter Noël en couple ou en famille ;
  • ceux qui sont trop isolés géographiquement pour pouvoir retrouver des proches.

S.O.S Amitié ne laisse personne seul pendant les fêtes !

Pour certains, la solitude pèse toute l’année et pas uniquement pendant les fêtes. S.O.S Amitié se mobilise pour que ces jours festifs incluent des moments de partage et d’échange pour tous. Grâce à leur écoute 24h/24 et 7j/7, les bénévoles de S.O.S Amitié œuvrent au quotidien pour alléger ces souffrances.

Quel que soit le moment de l’année, parler et être écouté agit comme une protection : c’est un antidote à la solitude et à l’isolement. L’échange aide les personnes à faire face aux problèmes qui, autrement, pourraient mener à la dépression pour les plus fragiles.

Les réseaux sociaux et les publicités se font, le temps des fêtes, la vitrine d’une allégresse merveilleuse et sans accroc. Confrontés à cette féerie fabriquée, il est facile de se sentir obligé de simuler un bonheur parfait pour se conformer à l’ambiance du moment, ce qui renforce les sentiments de solitude et le mal-être.

Ces sentiments ne dépendent d’aucune classe sociale, d’âge ou de région. L’absence de communication et d’écoute sont des maux qui rongent de nombreuses personnes, en silence. Phénomène de société, les moyens de communication se développent sans cesse mais, paradoxalement, l’individu – en l’absence d’une écoute de sa parole – est plus que jamais isolé.

Cette année encore, comme tout le reste de l’année, les bénévoles de l’association seront présents par chat, messagerie et téléphone pendant les fêtes de fin d’année. Leur rôle est d’écouter les appelants pour les soulager de leur angoisse et les apaiser. Le but n’est ni de les conseiller, ni de les juger, mais d’entendre leur détresse avec bienveillance, de façon anonyme et confidentielle.

L’association a mis en place un numéro d’appel commun car S.O.S Amitié ne laisse personne seul pendant les fêtes : 09 72 39 40 50

 

* Sondage Odoxa/Le Parisien – décembre 2016