2022, ce n’est pas que l’année de l’élection présidentielle, c’est aussi celle d’un double anniversaire. Celui de Picsou Magazine et celui de son héros, le plus riche des canards. Car Picsou Magazine a 50 ans !

En février, on fêtera les 50 ans de Picsou Magazine, le 1er numéro étant paru le 21 février 1972 très exactement. Et en décembre, on fêtera les 75 ans de la création de Picsou et de sa première apparition en bande dessinée : c’était en décembre 1947 dans Noël sur le Mont Ours.

C’est l’année parfaite pour éditer 3 numéros spéciaux. Cela fait donc 3 dates à retenir :

  • Le 16 février : sortie du numéro anniversaire de Picsou Magazine pour souffler, avec ses lecteurs, les 50 bougies du journal.
  • Le 6 juillet : retour du sou fétiche en kiosque, avec la réédition de ce célèbre objet
  • Le 4 novembre : parution d’un hors-série exceptionnel de Picsou Magazine tout en or (ou presque !) pour célébrer les 75 ans de l’Oncle

Happy birthday !

Balthazar Picsou est né à Glasgow. Il appartient au clan des McPicsou, une vieille famille écossaise désargentée qui vit dans un château délabré et hanté. Son destin bascule alors qu’il n’a que 10 ans. Cireur de chaussures, son premier client le rémunère avec une pièce américaine, inutilisable.

Il se promet alors de ne plus jamais se faire escroquer. Son rêve ne le quittera plus : partir en Amérique, la terre de tous les possibles.

Picsou devient enfin le canard le plus riche du monde installé à Donaldville dans son grand manoir qui surplombe la ville. C’est en 1942 qu’il naît sous la plume d’un dessinateur des studios Disney, Carl Barks, et apparaît pour la première fois dans une histoire qui ressemble à un conte de Charles Dickens. Barks dépeint un personnage très solitaire et colérique qui n’a alors que peu de liens avec son neveu Donald Duck. Balthazar Picsou, ou Scrooge McDuck en anglais, est, en fait, directement inspiré d’Ebenezer Scrooge, le personnage dickensien.

D’abord personnage secondaire dans les bandes dessinées de Donald, il devient vite populaire et décroche ses propres aventures dès 1952, imaginées par Carl Barks.

Picsou Magazine a 50 ans

Le 21 février 1972, les jeunes lecteurs découvraient, ébahis, le premier numéro consacré au plus dingue des canards. L’éditeur du Journal de Mickey avait décidé de lancer Picsou Magazine pour contrer l’ascension de Pif Gadget, qui grignotait les ventes de son hebdo. On y trouvait des bandes dessinées des personnages Disney, issues de l’école italienne, mais aussi des jeux, des mini-récits et des informations ludiques. Et, bien sûr, l’incontournable gadget, du sou fétiche au coussin péteur en passant par les œufs carrés ou encore la tirelire coffre du numéro 5 !

Au cours des années 1980 et 1990, le magazine se recentre sur les histoires de Carl Barks, tout en incorporant les nouvelles productions, hollandaises, danoises ou brésiliennes. À la fin des années 1990, la rédaction décide de publier en exclusivité les histoires de Don Rosa, dont La Jeunesse de Picsou, saga qui a fait l’objet d’une récente réédition dans Les Trésors de Picsou.

En avril 2019, le magazine change complètement de format en passant de 148 à 304 pages, dont 240 pages de bandes dessinées, et en abandonnant ses gadgets, remplacés par des cadeaux en papier. Un pari gagnant qui lui a donné un second souffle et a fait augmenter sa diffusion de 14 %.

Aujourd’hui, Picsou Magazine est entouré par une galaxie de titres au succès inégalé en kiosque : Super Picsou Géant, Les Trésors de Picsou, Les Chroniques de Fantomiald et tous les hors-séries.

3 numéros collector à venir

Picsou Magazine no 560 : le numéro des 50 ans

Ce numéro anniversaire sera l’occasion de publier un dossier spécial : l’histoire de Picsou Magazine par ceux qui l’ont faite !

  • Les interviews de Françoise Langrognet, Michèle Lecreux et Pascal Pierrey, les anciens rédacteurs en chef ;
  • Un voyage dans le temps avec des extraits du tout premier numéro et un retour sur les numéros qui ont marqué les lecteur ;
  • Une méga BD historique de 132 pages ;
  • Et, en cadeau, un ex-libris.

En kiosque le 16 février

Picsou Magazine no 563 : Picsou vous offre son sou fétiche

Le célèbre sou fétiche de Picsou, créé sur le modèle de celui du no 2, sera de retour dans ce numéro spécial !

Durant toute sa vie, Picsou a amassé une énorme fortune, stockée en grande partie dans son coffre-fort de 30 000 m3, édifié sur la colline Killmotor (anciennement Killmule), à Donaldville. Cependant, sa richesse est bien plus vaste que les seules montagnes de sous de son coffre, qu’il considère comme des souvenirs de sa jeunesse. Au milieu de cet amoncellement d’argent, une pièce joue un rôle à part.

Selon les auteurs, la fortune de Picsou est liée soit à la chance soit à son goût du travail, représenté par son tout premier sou, gagné en cirant les chaussures d’un cantonnier à Glasgow lorsqu’il avait 10 ans, le fameux sou fétiche. Cette mémorable pièce, créée par Carl Barks en 1953, est apparue dans On a roulé Picsou. D’après Don Rosa dans Le Dernier du clan McPicsou, il s’agit d’un dime (0,10 $), une pièce américaine de 1875.

Sortie en juillet 2022

Hors-série Picsou Magazine spécial 75e anniversaire de Picsou

Ce hors-série permettra de découvrir une BD inédite de 190 pages dessinée par Fabio Celoni pour Topolino, ainsi que des BD historiques ! Un numéro collector puisqu’il sera étincelant comme un lingot d’or…

Sortie en novembre 2022

2022 sera une année ponctuée d’événements destinés à célébrer l’anniversaire de l’Oncle Picsou :

  • L’année Picsou sera célébrée au Festival de la bande dessinée d’Angoulême 2022 du 17 au 20 mars 2022, avec une grande animation au Quartier jeunesse, des ateliers et des rencontres dispensés par ceux qui font le magazine, des distributions de goodies et d’un Journal de Mickey spécial BD ;
    • Le lancement d’un concours de scénarios BD en février, pour une publication du gagnant dans le dernier numéro de l’année ;
    • La mise en ligne d’un escape game numérique « Échappe-toi du coffre de Picsou » en fin d’année ;
    • Et bien d’autres surprises…