Le Premier ministre Jean Castex a annoncé jeudi 3 mars, la suspension du pass vaccinal à compter du 14 mars. Mais concrètement qu’est-ce qui va changer ?

Le chef du gouvernement, Jean Castex, a annoncé jeudi 3 mars au 13h de TF1, la suspension du pass vaccinal en France « partout où il s’applique » à partir du lundi 14 mars.

« La situation s’améliore grâce à nos efforts collectifs, grâce aux mesures que nous avons prises (..), les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d’allégement des mesures« , a explique Jean Castex lors de son annonce, jeudi 3 mars, de la fin du pass vaccinal. Selon Santé publique France 60 225 nouveaux cas ont été enregistrés. C’est ainsi que la moyenne sur sept jours chute à 52 223 cas, contre 53 152 la veille (et plus de 66 000 il y a sept jours).

Mais concrètement qu’est-ce qui va changer ?

Fin du masque obligatoire

Le 14 mars, marquera aussi la fin du port du masque obligatoire « dans tous les lieux où il est encore en vigueur« , mis à part les transports en communs, « compte tenu de la promiscuité« 

C’est ainsi que tous les établissements soumis pass vaccinal seront accessibles à tous. Cependant, des exceptions demeurent avec le maintien du pass sanitaire dans certains endroits.

Pass sanitaire maintenu dans certains lieux

Les soignants travaillant dans les, hôpitaux, les maisons de retraites et les établissements accueillant les personnes en situation de handicap devront continuer à garder leur pass sanitaire et seront obligés d’être vaccinés.

« Les établissements de santé, les maisons de retraite, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap qui sont particulièrement fragiles« , ainsi que « l’obligation vaccinale qui s’applique aux soignants » a déclaré le chef du gouvernement.