Christian Perronne continue de nous expliquer que la pandémie est terminée et que les tests, masques et mesures de précaution en tout genre sont une hérésie. « On continue de nous faire croire que le virus progresse, alors qu’il perd de sa virulence » déclare le Pr Perronne.

Ce lundi 31 aout, dans la matinale de RMC, Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches depuis 1994 a tenu un discours plein de désarroi et d’énervement quant à la crise sanitaire actuelle. En effet, pour lui, la pandémie de Covid-19 est bel et bien terminée : « On continue de nous faire croire que le virus progresse, alors qu’il perd de sa virulence » déclare le Pr Perronne.

Et si le gouvernement souhaitait que la pandémie de Covid-19 ne s’arrête pas?

Ne comprenant pas les décisions gouvernementales quant à l’obligation du port du masque tant en entreprise que dans des grandes villes Christian Perronne en a déduit, désarmé : « J’ai l’impression qu’il y a des gens qui ne veulent pas que l’épidémie s’arrête, cela me désole.» Et de dire très énervé : « Ça me rend fou de voir la désinformation permanente qui ne correspond pas à la réalité scientifique ( cf l’ouvrage du professeur Perronne Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commises) ! et d’ajouter, surtout concernant sa mesure disciplinaire engagée par le Conseil de l’Ordre des Médecins à son encontre : « Ceux qui disent que je suis complotiste, ce sont les personnes qui n’ont pas d’arguments contre moi ! »

https://twitter.com/i/status/1300380199364812800

Le virus n’est plus dangereux

Comme le Professeur Perronne et le docteur Toussaint l’avaient déjà indiqué pour rassurer les français face aux discours alarmistes ambiants, le virus ne serait pas plus grave qu’une petite infection respiratoire. « A moins de 10 décès par jour en France, ce n’est pas plus que n’importe quel autre virus respiratoire… » a déclaré le professeur Perronne. Même discours tenu par le professeur Didier Raoult estimant qu’il s’agit de la moins grave de toutes les infections respiratoires. Néanmoins, ces déclarions vont à l’encontre de ce que remarque la plupart des scientifiques ainsi que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Suite aux travaux de chercheurs britannico-américains parus le 2 juillet dans la revue scientifique The Cell, le SARS-CoV-2  aurait muté et serai moins dangereux. Mais les dernières observations des chercheurs tentent à penser que le SARS-CoV-2 n’aurait pas vraiment muté et ne rendrait pas le virus moins dangereux. Résultats, les observateurs restent extrêmement prudents.

Les tests et les masques sont intutiles

Contrairement aux recommandations du gouvernements et de la majorité des médecins , le Professeur Perronne estime que les tests ne servent à rien : « Ce serait déraisonnable de rendre obligatoire un test pour un virus qui ne tue plus ! » et de continuer son explication : « C’est délirant de vouloir faire tester 1 million de personnes…Les tests PCR ont 3% de faux positifs. »

« On continue de nous faire croire que le virus progresse, alors qu’il perd de sa virulence » déclare le Pr Perronne et « Ceux qui disent que je suis complotiste, ce sont les personnes qui n’ont pas d’arguments contre moi ! ».