Le 15 avril 2019, Lush fait appel à l’association Paris Animaux Zoopolis afin de sensibiliser le public sur l’asservissement des animaux dans les cirques et demander une loi pour faire interdire cette pratique.

Alors que le cirque, incluant les spectacles avec animaux, sera célébré le 21 avril prochain, Lush, aux cotés de l’association Paris Animaux Zoopolis, dénonce l’asservissement des animaux et demande une loi pour l’interdiction des animaux dans les cirques. Paris Animaux Zoopolis (PAZ) traite des questions de souffrance animale sur le territoire de la Ville de Paris depuis 2015.

De nombreux pays ont interdit les animaux dans les cirques

Alors que les entreprises de cirques traditionnels font face à des difficultés économiques sans précédent et que la population souhaite une interdiction d’exploiter les animaux, le gouvernement reste passif. Enfermer des animaux et les considérer comme des jouets abîme l’image de la France à l’étranger. D’ailleurs, de nombreux pays ont déjà interdit la présence des animaux dans les cirques comme l’Autriche, la Catalogne espagnole, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie ou encore l’Italie, l’Irlande et le Royaume-Uni plus récemment.

Ainsi, lundi 15 avril, afin de sensibiliser ses clients à l’asservissement des animaux dans les cirques, la boutique Lush Paris St Lazare accueillera Paris Animaux Zoopolis. Amandine Sanvisens présidente de l’association, sera présente à la boutique de 10h à 15h pour présenter l’association et ses actions.

Pourquoi Lush demande des cirques sans animaux ?

Dans les cirques, les animaux sont emprisonnés à vie ; à cela s’ajoute la violence du dressage. Les animaux souffrent de dépression chronique. Il existe un véritable consensus scientifique sur ce point. La Fédération des Vétérinaires d’Europe fait état d’une “impossibilité absolue (pour les cirques itinérants) de répondre à leurs besoins physiologiques, mentaux et sociaux (des animaux sauvages)” et “recommande donc à toutes les autorités compétentes européennes et nationales d’interdire l’utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants dans toute l’Europe”. (position officielle)

Une pétition, mise en place par 30 Millions d’amis, est également disponible en ligne et dans les 43 autres boutiques Lush en France, afin de demander au gouvernement français, ainsi qu’à la Commission Européenne, l’interdiction progressive de l’exhibition des animaux sauvages dans les spectacles itinérants.