L’Institut Pasteur cherche des personnes pour tester un suppositoire contre le Covid-19. Celui-ci doit étudier efficacité du clofoctol afin d »éviter les formes graves de la Covid-19.

Lundi 6 août, l’ Institut Pasteur de Lille a annoncé avoir recruté son premier patient et être à la recherche de centaines d’autres personnes afin de passer à la deuxième phase d’un essai clinique pour la recherche d’un traitement contre la Covid-19.

Cet essai, a obtenu mi-juin l’accord de l’Agence nationale de sécurité du médicament. L’Institut se doit, désormais, de mesurer l’efficacité du clofoctol, un suppositoire contre le Covid-19,  pour prendre en charge les patients atteints de la Covid-19 le plus rapidement possible et prévenir les hospitalisations.

Les personnes recherchées se doivent d’être âgées de plus de 50 ans, de ne pas avoir été vaccinées et présentant au moins un symptôme de la Covid-19.

Mais cet essai risque d’être périlleux vu qu’un grand nombre de français sont déjà vaccinés.