Pour arrêter de stigmatiser les personnes souffrant de maladie mentale, l’association Ma p’tite folie organise un festival le 12 octobre prochain à l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale.

Pour la quatrième édition de la journée Ma P’tite Folie, met en avant l’Art afin de cesser toute stigmatisation des personnes souffrant de maladie mentale. En effet, quoi de plus universel et de plus fédérateur que le monde artistique ?

Le programme du festival Ma P’tite Folie

Les expositions

En 2013, l’association québécoise Folie/Culture a proposé aux artistes connus ou pas, aux personnes souffrant de maladie mentale, la possibilité de créer un drapeau qui deviendrait l’emblème de la folie. Plus de 100 artistes y ont répondu pour créer une installation sonore et vidéo.

https://folieculture.org/fr/

Adrien, jeune prodigue autiste a réussi à sortir de son mutisme grâce à son dessin Silence. dans son recueil de dessin et de planches graphiques, il explique admirablement son parcours, le dépassement de ses peurs, du monde extérieur et de tout ce que lui a apporté l’art.

Daria Ivanova graphiste,cinéaste et photographe est une artiste queer féministe lyonnaise. Elle officie dans les domaines de l’art expressionniste, de l’art expérimental, de l’art brut. Et aborde, essentiellement, le trouble mental ainsi que le monde upside down qui transgresse la frontière entre « normalité » et « folie »

Les spectacles  

Le théâtre/salle 1 accueillera trois représentations musicales ou théâtrales de trente minutes. Celles-ci finiront avec un échange avec le public.

FRENESIA – théâtre par le collectif Bleu Electrique 2

Actrices sur scène. Elles portent une même robe. Une parole. Un corps. Ces femmes parlent de leur fragilité, de leur difficulté, mais également de leur force vitale. Elle nous révèlent leur monde, leur intimité, leur maladie.

CHAMBRE 17 – danse Hip Hop par la compagnie A Part Être

La schizophrénie nous renvoie l’image de notre propre dualité, complexité, et anormalité ; mais qu’est-ce que la « normalité ». Cette réflexion nous amène à nous accepter tel que nous sommes et accepter cet autre à a fois si différent et si proche de notre véritable nature.

VENUSIA ou la Cité des Femmes – comédie musicale par les élèves des ateliers Ma P’tite Folie

Ce spectacle surréaliste et haletant se pose la question suivante : et si les femmes arrivaient à changer radicalement les codes, le monde s’en porterait-il mieux ?

Les projections

Dans la salle 2, de nombreux, films, documentaires et courts-métrages traitant des troubles psychiques seront projetées. S’en suivra, bien souvent des discussions avec les réalisateurs et acteurs des films.

Prix Arts Convergences 2018

une sélection de très courts métrages (10 vidéos de 2 à 5 min), primés au Forum des Images en décembre 2018, seront présentés avec la participation des lauréats et de membres du jury.

Des visages, des figures

Ce documentaire de Yohan Vioux et Hubert Jégat est une réelle aventure artistique menée par CréatureS compagnie, durant plusieurs mois, avec un groupe d’adultes en situation de handicap. La marionnette y tient le rôle particulier de gardien des secrets.

Durée : 26 min

À la croisée de nos lisières

A la manière d’un conte, le film d’Isabelle Le Gouic évoque le chemin tourmenté parcouru par une jeune fille qui. L’histoire : une inquiétante forêt engloutit une jeune-fille l’amenant à ne plus distinguer son corps et les arbres et se retrouve captive d’une prison à damier.

Durée : 30 min

20 ans, 20 minutes et 20 secondes

Le festival Médiapsy vidéo qui a lieu à la Cité des sciences fête ses vingt ans d’existence en novembre prochain. À l’occasion, Daniel Simonnet a réalisé un court-métrage nourri par 19 ans d’archives vidéo.

Durée du documentaire : 20min

Les conférences

En salle 2, des projections s’alterneront avec des conférences suivies de débats autour de la pleine citoyenneté des personnes en difficulté psychique.

 

– Conférence interactive animée par PSYCOM et Sophie Arfeuillère : Voyage dans le cosmos mental

http://www.psycom.org/

– Conférence animée par GHU Saint Anne et Carine Roudil d’Ajoux : La culture en santé mentale: récit d’un partenariat avec le musée du Louvre

http://www.ch-sainte-anne.fr/

les stands créatifs et informatifs

Dans le hall d’accueil, le public pourra se renseigner, échanger et s’informer grâce aux stands informatifs représentés par tout le tissu professionnel et associatif national lié aux troubles psychiques. Un temps fort de convivialité et de destigmatisation.

  • L’arbre aux idées reçues et l’Espace Café/Rencontre PSYCOM
  • Stand informatif des acteurs associatifs UNAFAM 93, Gem de Bondy, Schizo’Jeun’s, AFTOC, Promesses, REV France, Schizo ? Oui !, Bicycle
  • Stand créatif autour de la bande dessinée «Les Petits Popotes» de Floréal Sotto.

 

Journée Ma p’tite folie le 12 octobre 2019

MPAA/BROUSSAIS100, rue Didot, 75014 Paris

Métro ligne 13 – Porte de Vanves

Tramway T3 A – Arrêt Didot

https://www.mpaa.fr/

www.maptitefolie.com