Nicolas Bedos en a assez des mesures sanitaires. Et, très énervé, le fait savoir. Voici le coup de gueule de Nicolas Bedos contre les mesures du gouvernement : « Nous devons désormais vivre, quitte à mourir ».

Nicolas Bedos est furieux contre les annonces du gouvernement dans la crise du coronavirus. Il en a assez du port du masque obligatoire. Des interdictions. Et, il ne manque pas de le clamer sur son compte Instagram. Le coup de gueule de Nicolas Bedos contre les mesures du gouvernement est sans appel!

Le comédien et réalisateur s’emporte : « Bon, allez, soyons francs : Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements. Excepté face à vos parents très fragiles (quand ils le souhaitent, ce qui n’était pas le cas de mon père, meurtri à mort d’être privé de notre amour). Vivez à fond, tombez malades, allez aux restaurants, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales. Nous devons désormais vivre, quitte à mourir (nos aînés ont besoin de notre tendresse davantage que de nos précautions ). On arrête d’arrêter. On vit. On aime. On a de la fièvre. On avance. On se retire de la zone grise. Ce n’est pas la couleur de nos cours. »

Et Nicolas Bedos de conclure :  « En ce monde de pisse-froid, de tweets mélodramatiques et de donneurs de leçons, ce texte sera couvert d’affronts mais peu m’importe : mes aînés vous le diront : vivons à fond, embrassons nous, crevons, ayons de la fièvre, toussons, récupérons, la vie est une parenthèse trop courte pour se goûter à reculons. »