Notre monde passe, mais de nouvelles énergies émergent. Le temps d’une semaine, le festival Agir pour le vivant propose d’explorer une question qui nous concerne tous : comment repenser notre rapport à la vie et créer un nouveau mode de vie.

Dans une ambiance conviviale et festive, 150 intervenants et personnes de tous horizons – Philosophes, écrivains, chercheurs, économistes, scientifiques, artistes, militants, entrepreneurs – rencontreront le public pour réfléchir, expérimenter, agir pour le vivant et refaçonner de nouvelles configurations du monde.

En segmentant les disciplines et en mêlant connaissances scientifiques, sensibles et artistiques pour les faire dialoguer et résonner, ils partageront idées et passions, et exploreront de nouveaux modes d’imagination et d’action en vue de créer une société vivante.

Agir pour le vivant est une manifestation ouverte à tous publics dans le centre d’Arles, à deux pas de gare.

Cette année, pour aller plus loin, la troisième édition invite la région d’Arles, la région sud et la France entière à participer. Il s’est également ouvert à l’international en accueillant des conférenciers d’Amérique latine et d’Afrique.

7 JOURS, 150 INTERVENANTS, 3 PILIERS, 9 LIEUX

Des intervenants de tous les horizons : Alberto Acosta, Kader Attia, Shigeru Ban, Bili Bidjocka, Fabienne Brugère, Isabelle Delannoy, Cyril Dion, Aissatou Diouf, Camille Etienne, Séverine Kodjo Grandvaux, Eloi Laurent, Emmanuelle Grundmann, Olimpo Guajajara, Rob Hopkins, Achille Mbembe, Xavier Morin, Wilfried N’Sondé, Felwine Sarr, Marie Toussaint, Ernst Zurcher et tant d’autres.

40 conférences, 50h de débats, 6 résidences de travail et de création, autour de 3 piliers

PENSER LE VIVANT

Conférences Tables-rondes Débats

« Un café avec … »

Tout public pour favoriser rencontres et réflexions

LA FABRIQUE DE L’ACTION POUR LE VIVANT

Ateliers-entreprises

Résidences de travail pour les partenaires Résidences d’écriture et de création Ateliers découvertes grand public

Faire émerger de nouvelles méthodologies d’action avec les entreprises, les acteurs du territoire et les citoyens

CÉLÉBRER LE VIVANT

Expositions Balades

Soirées (films, spectacles, performances)

Faire éclore de nouveaux récits et imaginaires. Tout public avec artistes, auteurs, jeunes, étudiants, activistes, citoyens

9 lieux, 6 soirées exceptionnelles pour réfléchir, comprendre, échanger, expérimenter, se faire plaisir

Chapelle du Méjan, Le café l’Entrevue et place Nina Berberova, Le Cinéma Le Méjan, Le café Voltaire, La Croisière, L’École de la photographie et LUMA Arles, L’École et l’Université Domaine du possible, Le printemps.

Soirée Démocratie et climat, les leçons d’une génération engagée

la soirée d’ouverture avec Camille Étienne, Luisa Neubauer, Aissatou Diouf, Christian Vanizette, Hilda Flavia Nakabuye et Marie Toussaint.

Pour des forêts vivantes

Des projections-débats-balades avec la réalisatrice Muriel Barra, en partenariat avec Arte et en collaboration avec l’UNESCO

Le peuple des femmes

Une soirée imaginée par Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc

Composer les mondes

Une projection suivi d’un débat imaginée par Elisa Levy.

Histoires du vivant

en collaboration avec Pierre Ducrozet et Julieta Canepa

Le banquet du vivant

La soirée de clôture de la manifestation.

5 thématiques de débats quotidiens pour irriguer la réflexion et les imaginaires Les Voix de la Terre — Mardi 23 août

Sororité́, Fraternité́ ! — Mercredi 24 août

L’économie du XXIe siècle, vers une société du vivant — Jeudi 25 août

Habiter des territoires — Vendredi 26 août

Être citoyen ! Faire société́ — Samedi 27 août

6    résidences de réflexions dans la durée afin de faire émerger de nouvelles modalités d’action pour et avec le vivant

Démocratie et vivant

Pilotée par Achille Mbembe, en collaboration avec l’AFD

Vers de nouveaux desseins écologiques

Pilotée par Séverine Kodjo Grandvaux, en partenariat avec Comfama (Colombie) et la Fondation MAM (Cameroun).

Résilience et adaptation des territoires

Par Raphaël Mathevet, en partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations et la Banque des Territoires.

Eau, gouvernance et territoire

Par Anne Le Strat.

Entreprendre pour le vivant, l’empreinte naturelle des entreprises et des organisations

Par l’Institut des Futurs Souhaitables et Agir pour le vivant.

Avoir 20 ans et agir pour le vivant, pour de nouveaux vocabulaires de l’engagement

Par le collectif le Bruit qui court.

Billetterie sur agirpourlevivant.fr