Avec plus de 100 000 cas quotidiens positifs au Covid-19 en moyenne, soit plus de 40% en une semaine, la question se pose : va-t-on devoir remettre le masque ?

Cela fait déjà 3 semaines que l’épidémie repart de plus belle avec 100 000 cas positifs à la Covid-19 en moyenne. Quant à lécole le très faible dispositif sanitaire a entrainé une hausse de plus de 54% en une semaine soit plus de 80 000 élèves positifs et 3 184 classes fermées le 17 mars (c’est à dire plus de 500 sur une semaine !). Quant au R effectif, il est cette semaine à 1,29 contre 1,11 il y a 7 jours. Alors, va-t-on devoir remettre le masque ?

Le « taux d’incidence est en hausse dans toutes les classes d’âge, notamment chez les plus âgés« , et le « taux de positivité très élevé et en augmentation« , a annoncé, jeudi dernier, Santé publique France dans son dernier bulletin hebdomadaire.

Pourquoi la France subit une nouvelle hausse des contaminations à la Covid-19 ?

A cause du « petit frère » d’omicron : le variant BA.2. Celui-ci est  aujourd’hui majoritaire dans l’hexagone : il représente 73% des contaminations à la Covid-19. Et comme il est extrêmement contagieux, les choses pourraient durer.

Emmanuel Macron envisage le retour du masque obligatoire

Les admissions à l’hôpital sont elles aussi en légère progression (+7%). A-t-on abandonné le masque trop tôt ? Covid-19 : va-t-on devoir remettre le masque ? Emmanuel Macron s’est en tout cas dit prêt à rendre le masque à nouveau obligatoire si la situation sanitaire l’exigeait.

« Si les choses devaient se dégrader, et même pendant l’élection, le président que je suis fera ce qu’il faut pour protéger de manière proportionnée« , a déclaré le Président de la République.