Le variant Delta, qui progresse de façon exponentielle en France et est désormais majoritaire dans trois régions dont l’Ile de France peut amener le Gouvernement à prendre des mesures plus drastiques afin d’encourager les personnes à se faire vacciner. Et le pass sanitaire risque d’être étendu aux commerces, restaurants, bars, etc. Un nouveau conseil de défense aura lieu lundi 12 juillet à déclaré ce midi Gabriel Attal.

Une opposition entre les personnes vaccinés et celles contre la vaccination se prépare. Et ce d’autant plus si le gouvernement valide son projet de pass sanitaire étendu. Ce dernier accordera plus de libertés à ceux qui auront été totalement vaccinés, en leur permettant, par exemple, l’accès à certains commerces, restaurants, bars ou centres de loisirs.

Si le pass sanitaire étendu est adopté par le gouvernement, il risque d’y avoir, d’un côté, les vaccinés et, de l’autre, les non-vaccinés

Ce midi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a tenu une conférence de presse à la suite du Conseil des ministres à l’Élysée. « L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans notre pays. Le retournement de tendance se confirme« , a-t-il déclaré en précisant que « le risque d’une quatrième vague est là« .

« Onze régions voient leur taux d’incidence augmenter« , a expliqué Gabriel Attal en alertant : « La situation en Ile-de-France se détériore rapidement« . Le porte-parole du Gouvernement a annoncé qu’un Conseil de défense sera organisé lundi. « Le variant Delta est redoutable, il est extrêmement rapide et partout où il sévit, il peut gâcher l’été« , a précisé Gabriel Attal.

Vers une obligation vaccinale?

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a justifié une étendue du pass sanitaire en cas de nouvelles restrictions anti-Covid, « 20 % de non-vaccinés ne pourraient pas contraindre les 80 % de Français [qui veulent l’être, selon de récents sondages, NDLR] à ne pas accéder à des activités courantes qui leur ont tant manqué depuis un an ». Le porte-parole du gouvernement s’est, lui, inquiété ouvertement d’un risque de « fracture vaccinale » et de « ressentiment » mutuel.

Face à la flambée du très contagieux variant Delta qui risquerai de provoquer « une quatrième vague » dès « fin juillet », le gouvernement estime que la vaccination contre la Covid-19 est trop insuffisante : à peine 37% de la population a reçu ses deux doses. C’est pourquoi, en plus de l’obligation vaccinale pour les soignants, l’exécutif réfléchit à une « extension du pass sanitaire » pour l’accès à certains commerces, bars ou restaurants, comme en Irlande, au Danemark, Autriche et bientôt en Grèce.