Le ministre de la santé, Olivier Véran a déclaré ce samedi 18 décembre sur France Inter que la vaccination des 5-11 ans sera lancée dès mercredi prochain.

(Mise à jour le 18 décembre) La France pourrait mettre en place la vaccination contre le Covid-19 à l’ensemble des enfants le 22 décembre dans l’après-midi sous réserve de l’accord des autorités de santé, a déclaré samedi 18 décembre Olivier Véran sur France Inter.

« Si tout va bien, le 22 après-midi, nous démarrerons la vaccination des enfants dans des centres adaptés pour les enfants », a annoncé Olivier Véran, mais insistant que la vaccination des enfants se ferait, comme la préconisé le Comité d’éthique vendredi 17 décembre, sur la base du volontariat. Cette tranche d’âge ne sera donc pas concernée par le passe sanitaire ni le futur passe vaccinal annoncé par le premier ministre, Jean Castex, vendredi lors de son allocution télévisée.

L’Avis de l’OMS pour la vaccination de 5-11 ans

L’OMS appelle à mieux protéger les enfants et déconseille la vaccination obligatoire. Avec le au rebond de la pandémie de Covid-19 en Europe, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) appelle, ce mardi 7 décembre 2021, à mieux protéger les enfants, qui sont en ce moment la classe d’âge la plus touchée, tout en conservant la vaccination obligatoire de la population comme une option de dernier ressort.

L’utilisation de masques et de la ventilation, ainsi que des tests réguliers, devrait être la norme dans toutes les écoles primaires et la vaccination des enfants devrait être discutée et envisagée au niveau national, afin de protéger les écoles, affirme son directeur Hans Kluge lors d’une conférence de presse en ligne.

Selon l’OMS, les cas augmentent actuellement dans toutes les catégories d’âge, avec les taux les plus élevés observés actuellement parmi les 5-14 ans.

Il n’est pas rare aujourd’hui de voir des incidences deux à trois fois plus élevées chez les jeunes enfants que dans la population totale, souligne Hans Kluge.

La vaccination obligatoire des enfants en dernier recours

En ce qui concerne la vaccination obligatoire dans bon nombre de pays; mise en place ou envisagée; l’OMS appelle à mieux protéger les enfants et déconseille la vaccination obligatoire. Cette dernière doit rester une action de dernier ressort absolu, seulement quand toutes les options possibles pour augmenter le taux de vaccination ont été épuisées, déclare l’OMS Europe.

L’organisation affiche de nouveau sa préoccupation sur le nouveau variant Omicron, mais appelle à combattre l’actuel variant dominant, le Delta pour une victoire demain contre Omicron.

L’Omicron est en vue et en hausse et nous avons raison d’être préoccupés et prudents. Mais le problème maintenant c’est Delta et la façon dont nous réussirons contre Delta aujourd’hui sera une victoire contre Omicron demain, avant que les cas n’augmentent massivement.