Avec le taux d’incidence en hausse ces derniers temps et la peur d’une 5eme vague, le premier ministre Jean Castex annonce que le port du masque sera obligatoire dans les files d’attente des remontées mécaniques des stations de ski et dans certains cas le pass sanitaire également.

Le premier ministre, Jean Castex vient d’annoncer ce samedi 6 novembre, que le port du masque sera obligatoire dans les files d’attente des remontées mécaniques des stations de ski. Quant au pass sanitaire, il deviendra aussi indispensable lorsque le taux d’incidence national sera au-dessus de 200 cas pour 100 000 habitants.

« C’est un bon équilibre, compte tenu de ce que sont par ailleurs les taux de vaccination », a déclaré M. Castex à l’AFP. « Il garantit la sécurité sanitaire des skieurs et l’accomplissement de l’activité » des stations, a-t-il ajouté, avant un discours au 88e congrès des maires de Haute-Savoie à La Roche-sur-Foron.

Et Jean Castex de préciser que le protocole sanitaire est destiné à « garantir » la tenue d’une « saison digne », après un dernier hiver très difficile pour le secteur de la montagne avec la fermeture des remontées mécaniques à cause de l’épidémie du Covid-19.

Alors que la saison de ski vient de commencer dans certaines station, le gouvernement a donc opté pour un protocole renforcé de port du masque dans les files d’attente et lieux de brassage et dans les télécabines . Une distanciation sera également imposée dans les files d’attente des remontées, « avec des contrôles aléatoires« .

« Sécurité et attractivité ne peuvent faire que bon ménage. Même la Suisse a mis le pass. L’épidémie n’est pas terminée, nous devons faire cette conciliation », a insisté Jean Castex auprès des élus locaux.

AFP