Alors que bon nombre de départements de la côte atlantique et de la méditerranée obligent à porter le masque en extérieur, des scientifiques souhaitent le retour du masque, y compris dedans et même pour les vaccinés.

Face à « une dégradation sanitaire brutale » liée au Covid, la préfecture de Gironde a rendu le port du masque obligatoire à Bordeaux centre et dans les zones touristiques, une mesure qui touche aujourd’hui les stations balnéaires de la côte atlantique, des Sables-d’Olonne à la frontière espagnole.

Les autorités préfectorales de Vendée, Charente-Maritime, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques ont pris récemment des arrêtés similaires, face à une aggravation de la situation épidémique.

Même décision dans les Alpes-Maritimes, le Var, l’Héraut. Le port du masque devient ainsi obligatoire dans une grande partie des lieux publics, à l’exception des zones naturelles, des espaces verts urbains, des plages et plans d’eau.

Le port du masque recommandé chez les personnes vaccinées

le Professeur Rémi Salomon, Président de la Commission Médicale d’Établissement de l’APHP a déclaré sur le plateau de LCI :

« Je l’avais retiré un peu en plateau en mai parce que je me disais qu’étant vacciné, le risque était moindre et là je le remets même vacciné car même si j’ai moins de risque d’attraper la Covid il n’est pas nul », a expliqué le médecin appelant à « faire dans la nuance » et insistant sur le fait que « c’est pas blanc ou noir ».

D’après lui, « quand on est dans une telle dynamique de progression du virus », il faut en revenir aux « gestes barrières à l’intérieur, masque à l’intérieur et distance » sans en oublier l’aération des locaux.

Et d’ajouter : « Quand on a une charge virale qui est 1000 fois supérieure même quand on porte un masque comme le mien ça peut passer un peu sur les côtés si on est nombreux dans une pièce et qu’il n’y a pas d’aération et le virus peut flotter dans l’air et on peut l’attraper ». 

Le masque est à porter tant à l’intérieur qu’à l’extérieur

Vendredi 23 juillet, Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique avait lui aussi déclaré l’importance du retour du masque.

« Dans des zones du littoral où il y a énormément de monde, oui le port du masque m’apparaît raisonnable », a-t-il déclaré sur BFMTV. Même « si vous être vacciné et que vous êtes dans une situation de foule, portez le masque », a-t-il expliqué. « Je continue à porter le masque en région parisienne, en pleine campagne je ne vais pas le porter », a conclu Jean- Francois Delfraissy.

Insistant sur l’importance de « revenir aux mesures barrières simples », il a estimé que « dans une phase de très haute contamination telle qu’on va l’être à partir de début août, le port du masque y compris chez les gens vaccinés est quelque chose qui est simple et ne touche pas fondamentalement les libertés républicaines. »  D’après lui, cela pourrait permettre de « gagner probablement 20% en termes d’hospitalisations ». 

A savoir :

Aux États-Unis, les personnes vaccinées doivent de nouveau porter le masque à l’intérieur des « zones à haut risque » de transmission (dont les écoles).