Dix cas du variant hybride de Delta et Omicron ont été détectés en France. Son nom : « Deltacron ». Les autorités sanitaires surveillent de très près ce nouveau variant.

Des cas de contamination au variant hybride « Deltacron » font aujourd’hui l’objet d’une surveillance renforcée en France, mais aussi dans plusieurs autres pays.

Début janvier dernier, un laboratoire chypriote avait détecté un variant hybride de Delta et Omicron. Ce variant baptisé « Deltacron »a été  remis en question (à cause d’une mauvaise manipulation en laboratoire). Rappelons que les recombinaisons de variants peuvent affecter des personnes infectées conjointement par plusieurs souches de virus.

Le 14 février 2022, un cas de Deltacron a été détecté au Royaume-Unis. Et lundi 28 février, Santé Publique France (SPF) a alerté le risque des variants émergeant.

« Avant l’émergence d’Omicron, très peu d’événements de recombinaison ont été rapportés en raison de la proximité génétique des virus« , annonce santé de SPF.

« Deltacron » en surveillance

Comme vous le savez, les variants Delta et Omicron qui sont très différents ont énorme circulé entre décembre 2021 et janvier 2022. De fait,  ‘ »il est difficile de prédire quelles seront les caractéristiques des recombinants par rapport aux variants dont ils sont issus, et donc leur impact en cas de circulation dans la population« .

Une dizaine de séquences suspectes ont été découverte.

« La détection au cours d’enquêtes Flash de séquençage et la dispersion géographique des cas peuvent laisser penser que ce recombinant circule potentiellement déjà à des niveaux très bas depuis la mi-janvier« , précise SPF.

Les autorités sanitaires mettent en place une surveillance renforcée de « Deltacron » .